Florival Un manifeste et une pétition pour faire réagir les élus locaux

Publié dans le panorama le Vendredi 14 février 2020 à 06:36:38

© L'alsace, Vendredi le 14 Février 2020
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF
Florival Un manifeste et une pétition pour faire réagir les élus locaux
 

 
Selon Florival en transition, il est urgent que les élus locaux s'impliquent davantage en faveur du climat. Archives L'Alsace /Vanessa MEYER
Le projet d'un manifeste pour l'urgence climatique est en gestation depuis plus de six mois au sein de l'association Florival en transition. Un groupe de quatre bénévoles s'est réuni régulièrement afin de donner vie à ce document, qui sera transmis aux élus de la Communauté de communes de la région de Guebwiller (CCRG). « Notre association a toujours travaillé sur la résilience, le transport ou encore les déchets », souligne Jean-Sébastien Cuisnier, l'un des bénévoles de Florival en transition. Selon lui, l'échéance locale, avec les prochaines élections municipales, représente une opportunité, pour les citoyens, d'interpeller les élus et les candidats sur ces questions urgentes. « Plus le temps passe, plus il y a urgence », prévient le membre de l'association.
« Une priorité pour notre territoire »

Dans son manifeste, l'association florivalienne mentionne que « la réponse aux enjeux environnementaux doit être une priorité pour notre territoire ». Elle demande par ailleurs aux candidats de lui faire connaître leur position sur la question, mais aussi de leur faire savoir « les propositions et engagements que vous êtes prêts à prendre ». Elle annonce ainsi que « ce manifeste, ainsi que les réponses que vous apporterez, seront rendues publiques afin d'éclairer les citoyens/électeurs sur votre prise en compte de l'urgence environnementale et climatique ». Aujourd'hui, seules deux listes qui se présentent aux suffrages des électeurs pour les élections municipales ont répondu à cet appel.

Ne souhaitant pas se substituer aux pouvoirs publics, Florival en transition pointe les axes sur lesquels les élus devraient se pencher, sans pour autant proposer de mesures. « Ce n'est pas notre rôle, explique Jean-Sébastien Cuisnier. Cependant, nous sommes prêts à leur proposer notre aide. Notre objectif, c'est avant tout de générer une prise de conscience. » Et d'ajouter : « Les élus nous répondent souvent qu'ils sont confrontés à des problèmes d'acceptabilité de la part des citoyens. Soit, des changements importants doivent être opérés, qui sont parfois déstabilisants. Mais il faut voir les conséquences vertueuses à long terme. »
165 signataires pour la pétition

La pétition, destinée aux habitants de la CCRG, a été mise en ligne le 5 février. Elle recueille 165 signataires, dont 1/3 ne sont pas du territoire. « Nous ne savons pas encore quelle démarche politique nous donnerons à cette pétition par la suite. Pour l'instant, cela reste de l'information. Nous voulons créer un lien, pas des ruptures », précise Jean-Sébastien Cuisnier. Et de marteler : « Le travail que nous réalisons depuis plusieurs années sur les questions climatiques vaut quelque chose. Nous sommes capables de produire du savoir. Les élus devraient davantage nous solliciter. » Selon lui, les élus n'incitent pas les gens à faire de vrais efforts. Et de conclure : « L'écologie doit devenir un projet de développement local. Le levier politique doit aujourd'hui s'activer. »
Audrey NOWAZYK SURFER municipales2020-ccrg.ouvaton.org SIGNER Retrouver la pétition sur www.unepetition.fr/manifesteccrg