Musique  Festival international de Colmar Un millésime 2019 jugé « dans la moyenne »

Publié dans le panorama le Vendredi 14 février 2020 à 06:02:40

© Dna, Vendredi le 14 Février 2020
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

Musique  Festival international de Colmar
Un millésime 2019 jugé « dans la moyenne »
L'assemblée générale de l'association du Festival international de Colmar s'est tenue au musée Unterlinden, mercredi soir. L'heure du bilan pour la saison 2019 et des perspectives pour l'édition à venir.
 

 
Le concert du NPR, dirigé par Vladimir Spivakov le 4 juillet en l'église Saint-Matthieu, avec Alexander Romanovsky, a atteint un taux de remplissage proche de 100 % l'an dernier.
Il a beaucoup été question de chiffres lors de l'assemblée générale de l'association du Festival international de Colmar, mercredi. Après le 30e anniversaire particulièrement riche en 2018, le festival Spivakov a subi un léger recul de la fréquentation l'an dernier, sans pour autant nuire à l'équilibre du budget.

Si les concerts « prestige » dédiés à Beethoven, Dvorák et Vivaldi ont fait le plein, la soirée Calderon (peu connu en Europe), et celle de l'alto Svetlana Stepchenko, n'ont rempli l'église Saint-Matthieu qu'à la moitié de son potentiel. La notoriété des musiciens influant directement sur la fréquentation de la manifestation estivale.
Un mélomane russe avait fait une belle donation

Les recettes de la billetterie du Festival de l'office de tourisme représentent 32 % de son chiffre d'affaires. Les subventions (Ville, État, Département) en même proportion. Le reste des recettes vient de partenariats privés, mécénat et achat de billets en nombre (à peu près 20 % de la billetterie totale).

Pour le 30e anniversaire, un mélomane russe avait fait une belle donation, ce qui permet de relativiser la baisse de rentrée en 2019. Concernant le budget 2020, on reste prudent, les variables restent la billetterie et les partenaires déjà approchés qui ne se sont pas encore engagés.

Les travaux de restauration engagés au Koïfhus pour une quinzaine de mois imposaient de trouver un autre lieu pour les Midis trente.
Les 12 h 30 et 18 h 15en un même lieu

Il a été envisagé de déplacer la manifestation à La Piscine d'Unterlinden, mais cela aurait nécessité une lourde logistique. Il a été convenu que les concerts de 12 h 30 et ceux de 18 h 15 auraient tous lieu à la chapelle Saint-Pierre.

Il y aura une exception concernant l'horaire des concerts « prestige » débutant habituellement à 21 h (sauf le 14 juillet à 17 h). Le dimanche 12 juillet, l'Orchestre national philharmonique de Russie (NPR), dirigé par Vladimir Spivakov, jouera à 18 h. La raison est le risque de nuisance sonore un soir de finale de l'Euro 2020 de football. « Surtout si la France est en finale », glisse-t-on dans l'assemblée.

Durant l'édition 2019 rendant hommage à Claudio Abbado, le NPR a donné dix concerts. Quatre ensembles constitués se sont produits, cinq ensembles non constitués, trois duos, un récital (Grigori Sokolov), deux choeurs ainsi que 34 solistes.

Les tarifs en 2020 sont de 4,50 EUR à 21 EUR pour les Midis trente. Pour ceux de 18 h 15, comptez de 6,60 EUR à 36 EUR, et les soirées « prestige » de 8 EUR à 62 EUR. Les élèves du conservatoire de Colmar bénéficient d'un tarif unique de 5 EUR selon la disponibilité des places.

L'édition 2020 laissera une large place aux jeunes talents que Vladimir Spivakov sait dénicher dès leur plus jeune âge.
Dom POIRIER SURFER Plus d'informations sur www.festival-colmar.com

SURFER Plus d'informations sur www.festival-colmar.com