Mulhouse Conseil municipal Les copropriétés au programme

Publié dans le panorama le Vendredi 14 février 2020 à 05:39:33

© Dna, Vendredi le 14 Février 2020
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

Mulhouse Conseil municipal
Les copropriétés au programme
Ce jeudi, lors de sa dernière séance avant les élections de mars, le conseil municipal de Mulhouse a passé en revue des points d'urbanisme concernant des copropriétés dégradées aux Coteaux.
 

 
Les copropriétés dégradées aux Coteaux, une situation d'urgence.
Le conseil municipal de Mulhouse s'est notamment penché ce jeudi 13 février, sur les copropriétés dégradées dans le quartier des Coteaux. Entre 2010 et 2015, le Programme d'intervention sur les Copropriétés des Coteaux (PICO) a permis, sur la résidence Peupliers-Camus, la mise en sécurité, l'amélioration des performances thermiques et la rénovation des parties communes, ainsi qu'un soutien aux instances de gestion de la copropriété et un travail sur la résorption des impayés de charges. Malgré cela, la copropriété reste fragile.
Plan de sauvegarde pour Peupliers-Camus

C'est dans le double cadre du Renouvellement urbain du quartier et du Plan initiative copropriétés, que le conseil municipal a donc validé l'engagement pour cet immeuble d'un nouveau plan de sauvegarde pour une durée de cinq ans dans le cadre d'une convention. Il a été décidé le soutien des instances de gestion de la copropriété, la mise en oeuvre d'une gestion urbaine de proximité, la veille et l'action foncière sur les mutations immobilières et un diagnostic de sécurité actualisé.

La Ville financera notamment, pour un montant de près de 800 000 EUR TTC sur cinq ans, avec le soutien du Conseil départemental et de la Caisse des dépôts et consignation, voire de m2A la réalisation des prestations d'ingénierie préalable aux travaux la mission de suivi-animation du plan de sauvegarde le portage foncier ciblé aux fins de redressement (sur dix ans) à gestion urbaine de proximité. Des actions cofinancées par l'Anah (Agence nationale de l'habitat) ainsi que l'aide au redressement de la gestion.
Accélérer la transformation de Delacroix

De même, la copropriété Delacroix bénéficiera du Plan Initiative Copropriétés lancé par le gouvernement en 2018 pour accélérer la transformation et le redressement des copropriétés en difficulté. Une intervention urgente sera réalisée sur les parties communes, pour un montant de 175 000 EUR, afin de garantir une sécurité suffisante aux habitants de l'immeuble avec remplacement et/ou installation de portes coupe-feu dans les sous-sols et les circulations d'étages (certaines portes sont manquantes) mise en place d'éclairages de secours, mise en sécurité des locaux techniques et des gaines de gaz mise en conformité du local poubelles, et remplacement des portes d'entrée d'immeubles. La Ville s'engage pour un montant de 15 900 EUR.

Fatima Jenn prend la parole pour souligner que le SDIS avait fait le constat de l'urgence d'intervenir à Delacroix en mai 2019 et cette délibération n'arrive qu'en février 2020 : « Pendant tout ce temps perdu, qu'a-t-on fait pour informer, pour rassurer, pour associer les copropriétaires ? Ils vivent le renouvellement urbain comme quelque chose qui leur tombe dessus, presque une sanction. La gestion urbaine de proximité que je défends, c'est celle qui doit donner aux habitants la possibilité et la chance de se réapproprier leur avenir. »

Annette Bour, aujourd'hui aux côtés de Lara Million, a elle regretté « le manque d'information publique aux habitants des Coteaux », d'autant que « les idées les plus folles y circulent : les copropriétaires concernés hésitent à partir et sont inquiets de l'avenir des Coteaux, de la situation des travaux des immeubles et pour les écoles... ». Et les adjoints Alain Couchot et Chantal Risser d'assurer que l'équipe en place est « en action, mais le temps de l'État n'est pas forcément celui qu'on aimerait... » De même pour les travaux des écoles, « nous avons eu des réunions avec la communauté éducative, et après les vacances avec les parents d'élèves ». Dont acte.
M.M.