Social  Petite enfance "Pas de bébés à la consigne" manifeste

Publié dans le panorama le Mardi 14 janvier 2020 à 06:00:48

© Dna, Mardi le 14 Janvier 2020
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

Social  Petite enfance
"Pas de bébés à la consigne" manifeste
Le mouvement "Pas de bébés à la consigne" s'oppose à la réforme des modes d'accueil de la petite enfance qui revoit à la baisse le personnel et les mètres carrés dévolus à chaque enfant. Un rassemblement a lieu mardi devant le centre administratif de Strasbourg.
 

 
Les agents manifesteront demain pour demander une surface minimale de 7 m2 par enfant.
Il n'existe pas de collectif bas-rhinois de Pas de bébés à la consigne. La problématique concerne cependant aussi l'Alsace et, après une première mobilisation ce printemps, un rassemblement est organisé ce mardi à Strasbourg par la CGT-Eurométropole, à la demande des agents.

Le projet de loi prévoit notamment une réduction des surfaces attribuées aux enfants dans les crèches, les haltes-garderies et dispositifs multi-accueil jusqu'à six ans.

Le collectif "Pas de bébés à la consigne", qui regroupe une cinquantaine d'associations et s'est créé en 2009, demande une surface minimum de 7 m² par enfant sur tout le territoire, un accueil en surnombre de maximum 110 % par EAJE (Établissement d'accueil de jeunes enfants). Autre demande : un professionnel pour cinq enfants avant dix-huit mois et un professionnel pour sept enfants au-delà, par EAJE.

Il s'agit d'essayer de peser sur le gouvernement alors qu'il procède aux derniers arbitrages. « Tout n'est pas encore bouclé, d'où cette mobilisation nationale pour essayer de faire pression. Nous demandons un meilleur taux d'encadrement par tout-petit », résume Karim Hadi, représentant syndical de la CGT-EMS.

Une pétition, qui approche les 35 000 signataires, est en ligne sur le site change.org depuis le printemps 2019.
Mardi 14 janvier à 14h devant le centre administratif, place de l'Étoile, à Strasbourg.

Mardi 14 janvier à 14h devant le centre administratif, place de l'Étoile, à Strasbourg.