L'est de Horbourg-Wihr en plein développement

Publié dans le panorama le Jeudi 10 octobre 2019 à 05:58:33

© Dna, Jeudi le 10 Octobre 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

économie  Zone d'activités
L'est de Horbourg-Wihr en plein développement
La zone économique « est » de Horbourg-Wihr, très demandée, est plurielle : commerce, artisanat, activités tertiaires, professions libérales... Prochaine arrivée prévue à l'été 2020, Toyota qui y construit une concession.
 

 
Les travaux du garage Toyota ont commencé près du rond-point avec la RN 415. Il devrait ouvrir à l'été 2020.
Construits dans les années 90 par le promoteur suisse Alfred Muller, les deux bâtiments jumeaux de l'Essor de l'Ill sont en plein renouveau depuis moins de cinq ans. Ce n'est pas par hasard que Marie et Gilles Guesdon y ont ouvert deux de leurs trois micro-crèches, baptisées « Jules et Rose 2 et 3 » (voir ci-dessous). Le fort développement de l'est de Horbourg-Wihr génère en effet une demande en termes de garde d'enfants.

Les ouvertures se multiplient depuis plusieurs mois dans cet ensemble de près de 9 900 m2, essentiellement dédié au tertiaire. Principal artisan de ce nouvel essor de l'Essor, l'agence GL Associés, spécialisée dans l'immobilier d'entreprise qui, d'ailleurs, y a déménagé ses bureaux fin 2017. Depuis six ans, elle a effectué plus de 25 transactions sur ce centre avec une tendance forte à l'achat.

Les deux ailes de l'Essor de l'Ill. Photo DNA /Nicolas Pinot

Outre la dernière micro-crèche des Guesdon, qui a ouvert fin mars, GL Associés a récemment installé Premium Import, importateur de véhicules allemands, un cabinet de chirurgie esthétique, un autre cabinet regroupant trois ophtalmologues (sur 800 m2) et devrait faire venir deux autres professions paramédicales. « L'Essor de l'Ill accueille aujourd'hui 325 personnes », indique Léo Giudice, gérant de GL Associés.
« L'endroit est à proximité d'un accès autoroutieret reste moins cher que la ZI Nord de Colmar »

L'intérêt pour l'est de Horbourg-Wihr est indéniable. « C'est une zone désormais mixte avec des commerces, du tertiaire, des logements, de l'artisanat », énumère Léo Giudice. « Et puis l'endroit est à proximité d'un accès autoroutier et reste moins cher que la ZI Nord de Colmar ». « L'engouement pour Horbourg-Wihr est très fort », confirme Patrick Mougin, directeur de l'agence Desaulles-CBRE à Colmar. « Je n'ai plus besoin de vendre la commune contrairement à il y a deux ans ».

La zone d'activités a bénéficié d'une belle visibilité avec l'installation d'un Brico Leclerc, véritable locomotive pour le site, et la transformation de l'ancienne friche Maxit en zone commerciale. Le spécialiste du bio, Côté nature, y a déménagé et côtoie une boulangerie, un fast-food, un salon de coiffure et un opticien. Il reste encore une cellule vide.

Vide également l'ancien Semat, société spécialisée dans le service après-vente de véhicules de collecte et de voirie, qui se trouve juste à côté de l'ancien Maxit. Désormais réhabilité, cet ensemble comprend trois cellules (290, 600 et 340 m2) que commercialise Patrick Mougin dont une est déjà louée à un expert-comptable.

Le Lugano, qui abrite la société DS Cloisons, a encore quatre cellules vides. Photo L'Alsace /Christelle DIDIERJEAN

L'est de Horbourg-Wihr accueille également un vaste espace appartenant à Colmar agglomération et que la collectivité vend par lot. Les sociétés Gasmi (spécialiste de la zinguerie et des toitures), Meosis (services numériques aux TPE, PME), Icare stockage (déménagement et stockage) y ont ouvert leurs portes. Colmar Agglo, lors de sa dernière réunion, a validé l'arrivée prochaine de la société Tred Union (sur 2 400 m2) dans un bâtiment qui regroupera le siège de l'entreprise ainsi qu'un centre de formation spécialisé dans les métiers du transport. Enfin, un vaste local, baptisé Le Lugano, abrite six cellules dont deux ont déjà été vendues, à la société DS Cloisons et à la SAS Hranipex. « Les autres locaux, de 280 à 440 m2 peuvent accueillir des bureaux, de l'artisanat ou encore des activités B to B (business to business) », souligne Patrick Mougin qui commercialise les lots en question.
Il a fallu attendre plus de six ans pour que se concrétise l'arrivée d'une nouvelle enseigne

Les travaux du futur garage Toyota. Photo L'Alsace /Christelle DIDIERJEAN

Étonnamment, dans cette vaste zone d'activités, le site qui a le plus de mal à se remplir est historiquement le premier à avoir été viabilisé, proche du rond-point desservant Andolsheim et la rocade vers Colmar. On y trouve le magasin Babou et deux enseignes de restauration rapide. Il a fallu attendre plus de six ans pour que se concrétise l'arrivée d'une nouvelle enseigne. Et pas n'importe laquelle puisqu'il s'agit de la concession Toyota. Elle quitte Colmar pour Horbourg-Wihr où le groupe RCM (propriétaire notamment de 36 sites Toyota et pesant près d'un milliard d'euros de CA), injoignable, a acquis un terrain de plus de 6 200 m2. Il y a un an, son PDG évoquait la construction d'un espace de vente de 1 000 m2.
Nicolas ROQUEJEOFFRE