Allemagne Enquête Deux morts dans l'attaque d'une synagogue

Publié dans le panorama le Jeudi 10 octobre 2019 à 05:45:34

© Dna, Jeudi le 10 Octobre 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

Allemagne Enquête
Deux morts dans l'attaque d'une synagogue
Une tentative d'assaut mercredi contre une synagogue, en plein Yom Kippour, dans la ville de Halle, et qualifiée d'« attaque antisémite » par les autorités, a fait au moins deux morts.
 

 
Les forces de l'ordre étaient déployées mercredi à Halle dans le quartier où l'attaque s'est produite.
Au moins deux personnes ont été tuées et deux autres grièvement blessées, mercredi, en pleine rue à Halle, dans l'est de l'Allemagne, dans une attaque visant, en plein Yom Kippour (fête religieuse juive), une synagogue puis un restaurant turc.

« Nous avons vu à travers la caméra de notre synagogue qu'un agresseur lourdement armé, avec un casque en acier et un fusil, a tenté d'ouvrir nos portes », a témoigné le président de la communauté juive de Halle, Max Privorotzki. Au moins 70 personnes y étaient rassemblées.
Un « attentat »

Des policiers lourdement équipés se sont très rapidement déployés dans cette ville de 240 000 habitants, tandis que la population a été invitée à rester chez elle et à fermer portes et fenêtres. Dans plusieurs villes du pays, comme Leipzig, Dresde mais aussi Berlin et Francfort, la sécurité a été renforcée aux abords des synagogues et d'autres bâtiments de la communauté juive, comme des écoles ou centres culturels.

La chancelière Angela Merkel a qualifié cette fusillade d'« attentat » et s'est rendue dans la soirée en signe de solidarité à la grande synagogue de Berlin.

De son côté, le ministre de l'Intérieur allemand, Horst Seehofer, a évoqué un acte « antisémite » probablement perpétré par un sympathisant de la mouvance « d'extrême droite ».

Le parquet antiterroriste allemand s'est saisi de l'enquête et la police a annoncé mercredi soir avoir arrêté le suspect de cet attentat.
Vidéo diffusée en direct

L'auteur présumé de cette attaque a filmé la fusillade et a diffusé sa vidéo sur Twitch, une plateforme de vidéos en direct (lire ci-contre). « Nous avons fait au plus vite pour retirer ce contenu, et nous suspendrons tous les comptes qui posteront ou reposteront des images de cet acte abominable », a indiqué une porte-parole de Twitch.

Le président du Conseil central des juifs d'Allemagne, Josef Schuster, a évoqué « un choc profond pour tous les juifs » dans le pays. Il a aussi jugé « scandaleux » que la synagogue visée n'ait pas été protégée par la police en ce jour de Yom Kippour.

L'attentat de Halle intervient quelques mois après le meurtre, en Hesse, de Walter Lübcke, un élu du parti conservateur d'Angela Merkel (CDU) qui avait pris position en faveur des réfugiés. Le principal suspect de ce meurtre, qui a avoué, est un membre de la mouvance néonazie. Plus de 12 700 extrémistes de droite jugés dangereux sont recensés par les autorités allemandes.