Saint-Louis Une circulation plus fluide et apaisée

Publié dans le panorama le Mercredi 11 septembre 2019 à 06:20:35

© L'alsace, Mercredi le 11 Septembre 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF
Saint-Louis Une circulation plus fluide et apaisée
 

 

Le chantier de réaménagement du carrefour central a duré six semaines et a coûté 300 000 euros à la Ville de Saint-Louis. Photo L'Alsace /Jean-Christophe MEYER

Le carrefour central de Saint-Louis, c'est 2200 voitures/heure aux heures de pointe. Photo L'Alsace /Jean-Christophe MEYER

Le nouvel aménagement fait la part belle aux modes de transport doux, notamment les vélos : 410 mètres linéaires de nouvelles bandes cyclables sécurisées ont été aménagés. Photo L'Alsace /Jean-Christophe MEYER

Le réaménagement du carrefour central a permis la création de passages piétons avec îlot central sécurisé. Photo L'Alsace /Jean-Christophe MEYER

Le carrefour central de Saint-Louis a été réaménagé pour apporter plus de fluidité, plus de confort et plus de sécurité aux usagers. Photo L'Alsace /Jean-Christophe MEYER

Le service des espaces verts sera chargé de fleurir les îlots pour piétons. Photo L'Alsace /Jean-Christophe MEYER

Ceci n'est plus un passage piéton : au sortir du parking souterrain de la Croisée des Lys, il a été supprimé. Restent pour l'heure les deux bandes d'enrobé clair qui peuvent prêter à confusion. Un souci qui doit être réglé prochainement. Photo L'Alsace /Jean-Christophe MEYER

Il existe des aires de livraison rue de Mulhouse, rue de Huningue ou rue du Général-de-Gaulle - ce qui n'empêche pas certains livreurs de se garer sur les arrêts de bus... Conséquence : une paralysie temporaire du trafic. La verbalisation guette ! Photo L'Alsace /Jean-Christophe MEYER

Les travaux du carrefour central, à Saint-Louis, sont peu ou prou terminés, après six semaines de chantier cet été, comme l'ont constaté le maire Jean-Marie Zoellé, son adjoint Bernard Schmitter et leurs équipes, mardi après-midi. « Ce carrefour n'avait pas bougé depuis vingt ans alors que le trafic a explosé. Nous sommes aujourd'hui à 2200 voitures par heure aux heures de pointe », rappelle Jean-Marie Zoellé.

Or le nouvel aménagement, avec simplement deux phases avec des cycles de 60 secondes, là où il y en avait quatre de 90 secondes, a permis de fluidifier le trafic. Il permet « d'offrir plus de sécurité et de confort aux usagers ». Aux automobilistes, aux piétons avec les nouveaux îlots sécurisés, dont la résine gravillonnée de couleur saumon doit signaler « une circulation apaisée », aux cyclistes enfin. Les tests effectués durant une année ont donc porté leurs fruits.
Cyclistes et piétons protégés

Le nouvel aménagement du carrefour, dont le chantier a coûté 300 000 EUR, est aussi calibré pour absorber les nouveaux habitants (les quelque 400 de la Zac Concorde par exemple) et le trafic à venir pour les prochaines années.

Par ailleurs, toujours dans une démarche environnementale, l'ensemble du carrefour est équipé de Led : les feux, mais aussi l'éclairage public. Notons que, pour les rues De-Gaulle, de Huningue et de Mulhouse, il existe des parkings pour les livreurs.

Quatre cent dix mètres linéaires de nouvelles bandes cyclables sécurisées ont été créés. Reste celle à aménager rue de Huningue. Cela permettra aux cyclistes qui le souhaitent de se rendre au centre-ville. « Nous préférons voir les usagers du centre-ville à vélo qu'en voiture », note Bernard Schmitter. Et Jean-Marie Zoellé de renchérir : « Il y a le tram, les TER, les bus, les vélos : les modes de transport doux permettent de vivre la ville. »
Un itinéraire cyclable de transit

Et les habitants du centre ont tout ce qu'il faut pour le quotidien, à quelques centaines de mètres du carrefour. Le maire énumère : « Supermarché, marché, pharmacie, poste, école, cinéma, théâtre... » Cela permettra aux familles qui le souhaitent d'avoir une seule voiture. « Les choses changent. On se rend déjà compte que les plus jeunes évoluent. »

Pour le transit, un itinéraire cyclable est en construction par ailleurs : il mènera à terme les vélos de la RD105 à la rue du Docteur-Hurst via la gare, la rue de la Marne et la rue de la Concorde. Une grande partie a déjà été réalisée. Reste, surtout, le passage de l'avenue De-Gaulle - cela viendra après les principaux travaux de la Zac Concorde. Entre 2016 et 2020, ce sont trois kilomètres de bandes et pistes sécurisées qui auront été aménagés par la Ville de Saint-Louis.
Textes et photos : Jean-Christophe MEYER