MULHOUSE : Les ressentis des habitants

Publié dans le panorama le Mercredi 11 septembre 2019 à 06:03:10

© Dna, Mercredi le 11 Septembre 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

Politique
MULHOUSE : Les ressentis des habitants
Comme avant les municipales de 2013, la plateforme participative « Mulhouse j'y crois » a réalisé cet été un sondage en ligne au sujet des ressentis des habitants sur leur ville.
 

 
Place de la Réunion cet été, la foule des grands soirs, preuve que les Mulhousiens aiment ''quand même'' leur ville.
« Ayons bien à l'esprit qu'il s'agit d'un "ressenti", propre à chacun, à un instant T mais globalement, la situation ne s'est pas franchement améliorée depuis 2013 », considère Frédéric Marquet, le président de l'association « Mulhouse j'y crois ». En fait, 636 personnes ont répondu -- contre quelque 500 en 2013 --, en ligne, entre juillet et août, à un questionnaire soumettant à leur avis 33 domaines de la vie quotidienne à Mulhouse. Ils ont ainsi attribué une note sur 10 à Mulhouse par rapport à d'autres villes de taille comparable.

Or sur ces 33 domaines, 25 sont en baisse et 8 s'améliorent. « Si "la qualité du centre-ville", "le dynamisme économique" ou encore "le soutien à l'innovation" ont progressé selon les répondants, d'autres sujets comme "l'emploi", "le logement", "le niveau d'imposition", "la sécurité" ou encore "l'image et l'attractivité" restent en grande souffrance », souligne celui qui est aussi le manager du commerce de la Ville.

En effet, parmi les « points noirs » qui ont connu la plus grosse baisse, se placent à la plus mauvaise place, « les services d'aide sociale » (baisse de 10 rangs dans le classement) et « les services à la santé » (baisse de 8 rangs), ou encore « la qualité des projets urbains », « l'offre touristique », « la démocratie locale » ou « les pistes cyclables » (baisse de 6 rangs). À côté de cela, c'est « le dynamisme économique » qui remporte la palme de la plus belle progression (plus 14 rangs), suivi des « activités pour les jeunes » et du « soutien à l'innovation » (plus 13 rangs).
En baisse par rapport à 2013

Une retranscription de ce que ressentent les gens, donc. Par exemple, la sécurité : « un sondage du magazine Le Point place Mulhouse au 3e rang des villes les plus sûres de la catégorie... Pourtant, le sondage sur les ressentis montre que l'image qu'en ont les Mulhousiens est en baisse... », souligne Frédéric Marquet qui voit dans ces chiffres des pistes de travail sur le fond des sujets ou la nécessaire communication qui reste à faire.

« Avec une moyenne générale de 6,24/10 et de surcroît en baisse par rapport à il y a 6 ans (6,44/10 en 2013), le champ des possibles est vaste pour de nouvelles initiatives, pour de nouveaux projets et, tout simplement, pour oser. Mulhouse mérite mieux », poursuit ce grand défenseur de sa ville, que d'aucuns soupçonnent, depuis un moment, d'être un futur candidat potentiel aux prochaines municipales. « À chaque élection, on pense que je serai candidat... Pour l'instant, je ne le suis pas », se défend celui-ci, « même si beaucoup me sollicitent. Je me déciderai en fonction du contexte, des candidats en lice », des décisions des appareils politiques aussi, reconnaît l'instigateur de ce sondage sur les ressentis des Mulhousiens à propos de leur ville, qui veut, pour quelques semaines encore, rester « libre ».
Michèle MARCHETTI