Risques psychosociaux à Radio France : audience reportée

Publié dans le panorama le Mercredi 11 septembre 2019 à 05:57:20

© Dna, Mercredi le 11 Septembre 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

Audiovisuel public
Risques psychosociaux à Radio France : audience reportée
 

 
Une dizaine d'animateurs, techniciens et journalistes, représentants du personnel du réseau France Bleu, venus de Strasbourg et Mulhouse mais aussi de Grenoble, Metz et Nancy, étaient présents au tribunal de grande instance de Strasbourg ce mardi après-midi pour une audience en référé sur l'affaire qui les oppose à Radio France.

L'entreprise audiovisuelle publique a assigné le CSE (Comité social et économique, fusion des instances représentatives du personnel) de la partie Est de Radio France, qui regroupe 13 stations France Bleu de l'Est de la France, de Reims à Chambéry. La « Maison ronde » demande que soit annulée une délibération du CSE Est, prise le 22 août, demandant une expertise indépendante sur les risques psychosociaux au sein de l'entreprise. Le CSE Est, comme deux autres CSE qui ont pris la même délibération, argue d'une multiplication des tâches, d'une augmentation de la charge de travail, de difficultés d'organisation croissantes et de cas de harcèlement sexuel et moral relatés dans un article de Télérama en juillet. Radio France considère pour sa part que « cette expertise est injustifiée en l'absence de risque grave », et demande l'annulation de la délibération.

À la demande des deux parties, l'audience a été reportée et aura lieu le 1er octobre.
ACB