Pauvreté Le gouvernement défend ses « premiers résultats »

Publié dans le panorama le Mercredi 11 septembre 2019 à 05:54:59

© L'alsace, Mercredi le 11 Septembre 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF
Pauvreté Le gouvernement défend ses « premiers résultats »
 

 
Emmanuel Macron a défendu ce mardi les « premiers résultats concrets » du plan anti-pauvreté annoncé il y a un an. Lors d'une visite à Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne), le chef de l'État a rencontré dans un chantier d'IAE les formateurs et les apprentis d'Ateliers Sans Frontières (ASF), qui accueille plus de 120 jeunes et adultes par an pour qu'ils parviennent « à une situation personnelle et professionnelle stable ». Le gouvernement veut renforcer les dispositifs de ce type : le budget pour l'IAE va passer la barre du milliard d'euros en 2020 - contre 900 millions cette année - afin de pouvoir financer 20 000 postes supplémentaires pour les personnes très éloignées de l'emploi, a annoncé la ministre du Travail, Muriel Pénicaud.

Le gouvernement met également en avant la création de places en crèches dans les quartiers sensibles - ce qui doit contribuer à résorber les inégalités scolaires ultérieures -, ou l'aide financière versée par l'État aux « petites communes fragiles » qui adopteraient une tarification sociale de leurs cantines, afin de proposer des repas à un euro. En outre, 100 000 élèves doivent bénéficier cet automne de petits-déjeuners gratuits à l'école, 160 nouveaux centres sociaux doivent être construits dans les quartiers en difficultés qui en étaient dépourvus, et 150 « points conseils budget » - sur 400 prévus d'ici la fin du quinquennat - doivent aider les familles à éviter le surendettement.