Hésingue Aménagement : La rue de Saint-Louis est rouverte à la circulation

Publié dans le panorama le Jeudi 05 septembre 2019 à 06:22:21

© Dna, Jeudi le 05 Septembre 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

Hésingue Aménagement
Hésingue Aménagement : La rue de Saint-Louis est rouverte à la circulation
Depuis ce week-end, la rue de Saint-Louis, artère centrale de la commune de Hésingue, est rouverte à la circulation. Avec deux mois d'avance sur le calendrier des travaux, la portion inscrite entre le pôle médical et la rue des raisins est pratiquement achevée.

 
La rue de Saint-Louis est ouverte à la circulation depuis le début de cette semaine.
Les deux tiers des travaux d'aménagement de la rue de Saint-Louis sont terminés. Entamé en avril 2018, au centre de Hésingue, le programme s'est poursuivi avec l'ouverture de la maison Hasso, pôle médical de la commune, à la fin du mois de janvier dernier. Du printemps à cet été, c'est la deuxième tranche des travaux, entre la Maison Hasso et la rue des Raisins, qui a été mise en oeuvre, pour finalement toucher presque à sa fin vendredi dernier. En effet, l'entreprise Eiffage Route, chargée de la conduite des travaux, aurait dû mettre la touche finale à cette portion mais « vendredi dernier, un accident sur l'autoroute A35 a retardé la livraison d'enrobés rouges », a précisé le maire Gaston Latscha. Aujourd'hui, reste encore à appliquer la couche d'enrobés bitumeux sur les vingt derniers mètres du tronçon ainsi que sur le dernier plateau surélevé, à hauteur de la rue des Raisins. Ce qui, comme le souligne l'élu, devrait être réglé en une journée avant cet hiver. Au total, trois plateaux surélevés matérialiseront les entrées des rues Alphonse-Studer, des Jardins et des Raisins, toutes trois à la croisée de la rue de Saint-Louis.

La troisième et dernière tranche de ce programme d'aménagement, de la rue des Raisins à la rue des Tulipes, ne reprendra qu'au printemps prochain pour s'achever en septembre 2020. Afin de répondre à la demande des commerçants de Hésingue, « nous avons pris la décision de suspendre les travaux initialement prévus à la fin de cette année », précise le maire qui a pu s'entendre avec les intervenants d'Eiffage Route.
« Améliorer la sécurité de ses habitants »

Pour le maire, ce chantier d'aménagement d'une voie départementale en zone urbaine répond à une volonté « d'améliorer la sécurité de ses habitants et de garantir une cohabitation pacifiée des utilisateurs ». La sécurité sur cette voie d'entrée de la commune préoccupait depuis longtemps les élus. Son emprise très large accentuait sa dangerosité. Dans ce cadre, un schéma d'aménagement et une étude ont été réalisés par l'architecte Isabelle Mallet. La priorité ? Ralentir la vitesse de circulation des véhicules l'empruntant. La largeur de la chaussée a donc été réduite. Elle est passée de 11 m à 6 m avec trois plateaux de couleur surélevés à trois points de croisement différents. Mais en parallèle, la commune a souhaité soigner les espaces dédiés aux autres utilisateurs de la rue de Saint-Louis, ses riverains bien sûr mais aussi toute personne de passage.
Une centaine de places de stationnement

De part et d'autre de la chaussée, la commune a privilégié des places de parkings. Une fois l'ensemble du programme achevé, d'ici un an, la rue de Saint-Louis sera dotée d'une centaine de places de stationnement. Sur chaque côté de la voie, des pistes cyclables, des trottoirs pavés et des espaces dédiés aux arrêts de bus ont été aménagés. Le long des cheminements piétons, des parterres de plantes vivaces et d'arbres borderont la chaussée. Pour une gestion contrôlée et donc mieux maîtrisée de la consommation en eau, un système d'arrosage automatique a été installé par le service des espaces verts de la commune. De même, comme lors de la réalisation du premier tronçon au centre de la commune, l'ensemble des réseaux électriques, téléphones et fibres optiques, ont été enterrés. Côté éclairage public, les équipements ont été entièrement renouvelés et remplacés maintenant par des luminaires à leds.

Au début de cette semaine, avec deux mois d'avance sur le calendrier, les usagers ont pu découvrir et emprunter la rue de Saint-Louis. En apprécier aussi la mise en valeur de ses à-côtés en termes d'aménagements paysagers et d'espaces dédiés aux piétons et cyclistes. Les plantations de végétaux et d'arbres, des gingko biloba, ont été confiées à ID Verde et planifiés en novembre. Côté Sud, les trottoirs se terminent cette semaine sur l'intervention de l'entreprise TP3F. Côté Nord, ils seront réalisés par Eiffage Route au courant de la semaine à venir. Ce qui devrait rassurer les riverains qui, pour certains, ont pu manifester leurs désagréments, gênés notamment pour rentrer sur leur propriété. Du côté des commerçants, les accès à leurs locaux sont maintenant « rétablis, sécurisés et attractifs », note l'élu.
Ghislaine MOUGEL