Triembach La pelouse synthétique en cours de pose

Publié dans le panorama le Jeudi 05 septembre 2019 à 05:58:26

© L'alsace, Jeudi le 05 Septembre 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF
Triembach La pelouse synthétique en cours de pose
 

 
La pelouse du terrain synthétique de Triembach-au-Val est en cours de pose. Photo DNA
Au stade de Triembach-au-Val, le chantier d'aménagement du terrain synthétique doit s'achever avant la fin septembre. La mise en place de la pelouse a démarré mardi. Elle s'achèvera vendredi, si tout se déroule bien. L'opération est bien rodée. Une journée se décline en deux temps. Le matin, de longues bandes de pelouse sont déroulées. L'après-midi est consacré au collage.
Un léger dépassementdu budget

Hier matin, des techniciens chargent un gros rouleau de pelouse synthétique à l'arrière d'un tracteur. L'engin roule ensuite jusqu'à se placer à proximité des morceaux déjà installés. Le tracteur déroule alors la bande sur toute la largeur du terrain. Deux techniciens découpent avec un cutter les bords afin de faciliter le collage. « Nous collons les bandes seulement aux jointures. Cela leur permet de s'adapter en fonction de la météo », indique un technicien.

Le tracteur déroule la bande de pelouse synthétique Photo DNA /Vivien MONTAG

La pelouse synthétique est ensuite coupée au cutter et collée aux jointures. Photo DNA /Vivien MONTAG

Le chantier d'aménagement du terrain synthétique doit se terminer avant la fin du mois de septembre. Photo DNA /Vivien MONTAG

Certaines mauvaises langues avaient supputé des dépassements financiers pharaoniques. Il n'en est rien. « Le budget est maîtrisé. Nous aurons peut-être 1 à 2 % de dépassements. Mais ce sont pour des raisons bien particulières. Nous avons eu des soucis avec la stabilité de la plateforme. Et nous avons dû prévoir des aménagements spécifiques pour l'accessibilité des personnes à mobilité réduite », précise Jean-Marc Riebel, président de la communauté de communes de la vallée de Villé.

Pour rappel, le budget de la communauté de communes pour ce projet avait été établi pour un coût total de 945 000 EUR avec un subventionnement de près de 70 % se déclinant de la façon suivante : Région 153 600 EUR, conseil départemental 239 574 EUR, Ligue 20 000 EUR, DETR 124 000 EUR.
Vivien MONTAG