Les rochers purgés, le GR5 rouvert à la randonnée

Publié dans le panorama le Mardi 03 septembre 2019 à 06:24:17

© L'alsace, Mardi le 03 Septembre 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF
Les rochers purgés, le GR5 rouvert à la randonnée
 

 
Les deux blocs ont été sanglés puis déplacés sur un petit replat. Photo L'Alsace /Hervé KIELWASSER
L'intervention s'est déroulée au-dessus du lac du Schiessrothried lundi 2 septembre au matin, plus d'un mois après l'impact de foudre. Photo L'Alsace /Hervé KIELWASSER

Une entreprise spécialisée dans ce type de chantier à l'accès difficile est venue du Luxembourg pour purger les deux blocs qui menaçaient de tomber sur le GR5. Photo L'Alsace /Hervé KIELWASSER

Il a d'abord fallu sécuriser le site. Photo L'Alsace /Hervé KIELWASSER

Puis deux crochets ont été vissés dans le plus petit des deux blocs, pour l'arrimer à un rocher plus stable le temps de l'intervention. Photo L'Alsace /Hervé KIELWASSER

Les techniciens ont d'abord tenté de faire bouger le plus petit bloc, mais le moindre geste risquait d'entraîner la chute du plus gros, qui ne tenait plus à grand-chose... Photo L'Alsace /Hervé KIELWASSER

Finalement, le bloc le plus gros, d'un volume estimé à 400 litres, a été lui aussi sanglé et extrait en premier. Photo L'Alsace /Hervé KIELWASSER

Le gros bloc, bien sanglé à son câble métallique, est tombé quelques mètres en contrebas, sans grand fracas. Photo L'Alsace /Hervé KIELWASSER

L'entreprise a laissé le rocher dans un replat. Son intervention, facturée 5 000 euros, a été financée par la commune de Metzeral. Photo L'Alsace /Hervé KIELWASSER

Ce n'est pas tous les jours que l'on voit un pick-up rouge, immatriculé au Luxembourg, dévaler à travers chaumes le sommet du Hohneck et stationner au beau milieu du col du Schaeferthal... Ce lundi matin, une entreprise du Grand-Duché spécialisée dans les travaux d'accès difficile est intervenue pour sécuriser le GR5 au-dessus du lac du Schiessrothried, à Metzeral. Une portion du sentier était interdite d'accès depuis fin juillet, après un impact de foudre ayant rendu instable deux rochers. Suspendus au-dessus du vide, ils menaçaient de s'effondrer à tout moment.
Les déplacer plutôt que les faire exploser

Le moteur du pick-up à peine éteint, Pierre Laplaige, conducteur de travaux de la société Can, enfile son baudrier chargé d'outils : « Nous allons d'abord mettre une corde d'accès, effectuer une reconnaissance pour voir comment procéder », explique-t-il. « Les deux blocs ont tout de même un volume de 100 litres pour l'un et de 400 litres pour l'autre... » L'idée n'est pas de les faire descendre à coups d'explosifs, ce qui risquerait de créer encore plus d'instabilité, mais plutôt de les déplacer, le plus délicatement possible, à l'aide de câbles métalliques.

Pendant deux bonnes heures, les techniciens mettent en place leur matériel. Ils tentent d'abord de soulever le plus petit des deux rochers, mais cessent rapidement la manoeuvre. « C'est le petit qui tient le gros », constatent-ils. Le risque est donc d'entraîner l'énorme bloc en même temps. Une bonne demi-heure de travail supplémentaire permet de ceinturer également le plus gros bloc. « Ça y est, ils vont faire bouger le rocher, donc vous regardez bien en haut, il risque d'y avoir des chutes de petits cailloux », prévient dans son talkie-walkie l'adjudant-chef Denis Ramelet, du peloton de gendarmerie de montagne de Hohrod. Il s'adresse à la petite dizaine de membres du Club vosgien dispatchés aux alentours pour empêcher les randonneurs d'accéder au site.

À l'aide d'un tire-fort, sorte de treuil manuel, les deux techniciens mettent le câble sous tension. Le plus gros des blocs finit par basculer, quelques mètres en contrebas, sans grand fracas. Le plus petit, suspendu à sa corde au-dessus du vide, sera déplacé dans un second temps. « Ce qui était en équilibre instable a été sécurisé », constate Denise Buhl, maire de Metzeral. « En conséquence, l'accès au GR5 est à nouveau autorisé. » L'intervention, facturée 5 000 EUR, est financée par la commune.
Esteban WENDLING PLUS WEB Nos diaporama et vidéo sur le site www.lalsace.fr