Rentrée à Colmar 5 200 enfants retrouvent l'école : École dès 3 ans : l'avis des parents

Publié dans le panorama le Mardi 03 septembre 2019 à 06:13:01

© Dna, Mardi le 03 Septembre 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

Rentrée à Colmar  5 200 enfants retrouvent l'école
Rentrée à Colmar 5 200 enfants retrouvent l'école : École dès 3 ans : l'avis des parents
L'instruction obligatoire dès trois ans, qui entre en vigueur cette rentrée, changera-t-elle l'organisation des familles à Colmar ? Les parents croisés à l'école maternelle Sainte-Anne et à celle des Lilas, qui accueille les enfants dès deux ans, découvrent la réforme.

 
Il y a eu des pleurs mais aussi des rires, hier, lors de la rentrée des tout-petits à l'école des Lilas de Colmar. Les plus jeunes enfants n'ont que deux ans, car cette maternelle a ouvert une très petite section il y a trois ans.
Parmi les 5 200 petits Colmariens qui ont fait leur rentrée en primaire hier, certains découvraient l'école. Pour que l'atterrissage se passe en douceur, les parents de Sainte-Anne étaient invités à une après-midi de découverte vendredi. L'occasion pour Jean-Marc Wagner, le directeur, de les sensibiliser à la réforme de l'année : l'instruction obligatoire dès trois ans. « À propos du document sur la sieste à l'école que vous avez reçu à la maison » (le directeur). « Ah oui, la fiche un peu compliquée » (une maman). « La loi a changé. L'instruction devient obligatoire dès trois ans. Mais on sait bien qu'en petite section les enfants font la sieste. Il n'y a donc pas obligation de les amener à l'école pour faire la sieste. Il faudra juste indiquer votre choix sur le formulaire A et me le rendre » (le directeur).
Journée complète à Sainte-Anne

L'école maternelle à la carte, c'est fini. Pas de quoi chiffonner les parents présents. « De toute façon, on n'a pas le choix, on travaille tous les deux, notre fils restera à l'école toute la journée » confie Alexis. Dans la classe des petits, de nombreux parents sont dans la même situation. Et ceux qui ne travaillent pas croisent les doigts pour qu'on accepte leur enfant l'après-midi. Comme Rita, qui espère que sa petite Ludovica apprendra mieux le français. « Il faut qu'elle joue avec d'autres enfants de toute façon. À la maison, il n'y a rien à faire pour elle », estime cette Italienne.

L'acquisition du langage, c'est ce qui a motivé il y a trois ans l'école des Lilas, située en zone d'éducation prioritaire, à ouvrir une section pour les petits de deux ans. « Certains enfants du quartier arrivent sans parler un mot de français » confie la directrice Odile Thomann.
Mieux préparés au CP

« Ça les aide beaucoup pour la langue. Je l'ai constaté avec mon aîné » confirme Ilknur, qui, si elle parle très bien français, confie ses enfants aux grands-parents turcophones quand elle travaille. Son petit dernier, Eser, ira faire la sieste chez eux les après-midi, comme son grand frère avant lui. La réforme ne changera donc rien à l'organisation d'Ilknur ni à celles des autres parents croisés aux Lilas : « Je ne me posais même pas la question de savoir si c'était obligatoire ou pas. Pour moi l'école, c'est à trois ans » résume une maman aux Lilas.

Le diable se cache dans les détails, dit-on. Et comme le confie Diane, une maman de Sainte-Anne : « Je ne sais pas comment faire si ma maman, qui garde la petite les après-midi, a envie de souffler et de la laisser à l'école ? Faut-il prévenir à l'avance ? » Aux Lilas, la question ne posera aussi. « L'an passé, le nombre d'enfants inscrits pour la sieste a augmenté au fil des mois pour arriver jusqu'à 27, alors qu'on n'a que 15 places », précise Odile Thomann. Les écoles, limitées en nombre de lits, peuvent-elles accueillir tout le monde ? La maternelle devenue obligatoire, restera-t-elle assez souple pour les parents, qui la considèrent parfois comme un mode de garde « moins cher que la crèche » ? Il restait quelques inconnues en ce jour de rentrée.
Marie-Lise PERRIN PLUS WEB Retrouver notre diaporama « École dès trois ans : l'avis des parents à Colmar » sur notre site internet www.dna.fr

PLUS WEB Retrouver notre diaporama « École dès trois ans : l'avis des parents à Colmar » sur notre site internet www.dna.fr