Pour un meilleur accompagnement des élèves dyslexiques

Publié dans le panorama le Mardi 03 septembre 2019 à 06:10:59

© L'alsace, Mardi le 03 Septembre 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF
Pour un meilleur accompagnement des élèves dyslexiques
 

 
C'est l'une des nouveautés de cette année au collège Jean-Monnet : la mise en place, avec des professeurs volontaires, d'un « groupe dys » visant à offrir un meilleur accompagnement aux élèves présentant des troubles de l'apprentissage de type dyslexie, dyspraxie, dysorthographie, etc. « C'était une demande des enseignants », explique le principal José Dias. L'an dernier, plusieurs d'entre eux avaient suivi une formation poussée sur le sujet. Depuis cette rentrée, l'ensemble des élèves dyslexiques, dyspraxiques ou dysphasiques d'un niveau (ils seraient une vingtaine dans l'établissement, soit environ cinq par niveau) sont ainsi regroupés au sein d'une même classe : 6e D (comme « dys »), 5e D, etc. L'occasion pour les enseignants volontaires de proposer des aménagements dans une seule classe, de mieux appréhender les difficultés de chaque élève « dys », de leur proposer un accompagnement individuel et favoriser les apprentissages, voire, leur permettre de reprendre confiance en eux pour mieux progresser. Pour les élèves « dys », c'est aussi un moyen de ne plus prendre leur trouble pour une fatalité et de comprendre qu'ils ne sont pas seuls à rencontrer des difficultés. Pour les autres élèves, c'est une manière de réaliser que ce n'est pas un phénomène rare, sans stigmatiser donc leur camarade « dys ». Un meilleur accompagnement qui mise aussi sur une meilleure inclusion.