Mulhouse « Back to school » à l'école expérimentale de l'Illberg

Publié dans le panorama le Mardi 03 septembre 2019 à 06:04:05

© L'alsace, Mardi le 03 Septembre 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF
« Back to school » à l'école expérimentale de l'Illberg
 

 
À Mulhouse, les premiers élèves de l'école expérimentale de l'Illberg ont fait leur rentrée en français et en anglais ce lundi 2 septembre. Photos L'Alsace /Darek SZUSTER
« C'est vraiment un plus pour Mulhouse. » Le sourire aux lèvres, un couple sort de l'école de l'Illberg après y avoir déposé son enfant ce lundi 2 septembre. « Il était à Jean-XXIII et il retourne dans le public pour venir ici. » Le témoignage tombe à pic. Michèle Lutz, maire de Mulhouse, Chantal Risser, adjointe chargée de l'éducation, mais aussi les représentants de l'Éducation nationale, sont de passage dans l'établissement pour la rentrée scolaire 2019-2020.

Créé en 2014, cet établissement a d'abord servi de relais aux écoles mulhousiennes en travaux : Cour de Lorraine, Filozof, Porte du Miroir. Pour les prochains travaux, d'autres dispositions seront prises. « On ne peut pas trop éloigner les enfants de leur quartier », précise un membre de la délégation municipale.

Puisque le lieu existait, l'occasion était trop bonne pour ne pas y installer un projet un temps imaginé par Jean Rottner, puis développé par son successeur en collaboration avec l'Éducation nationale. « Nous voulions diversifier les parcours d'excellence qui sont un facteur d'attractivité pour Mulhouse », commente Michèle Lutz. « L'école n'est pas sectorisée. L'organisation y est différente, avec par exemple des espaces de travail de type coworking et le système se veut ouvert aux parents. Il est prévu d'envisager des partenariats avec l'Université de Haute-Alsace, notamment pour l'apprentissage des langues.

L'une des particularités de cette école est d'être bilingue anglais. « C'est un projet innovant qui peut déroger aux règles de fonctionnement habituelles », ajoute Rémy Kozlik, inspecteur de l'Éducation nationale de la circonscription. « La deuxième langue n'est pas l'allemand comme dans toutes les autres écoles mulhousiennes.
Doublement des effectifs dès l'an prochain

Le recrutement des professeurs a été réalisé selon un profil bilingue. Le directeur (Stéphane Wagner) est également maître formateur et peut mettre en place d'autres façons de travailler. Il y a un aspect linguistique, mais pas seulement. »

Effectivement, dans le projet éducatif de l'école de l'Illberg, on peut trouver un chapitre sur l'art, sur « l'éducation à l'universel et à la protection de la planète », à « la culture qui puise son inspiration dans le patrimoine régional », au sport comme « facteur d'équilibre, à l'utilisation - raisonnée - des nouvelles technologies de l'information et de la communication ».

Un peu plus de 80 élèves ont effectué leur rentrée dans cet établissement hier matin. « Il y a quatre classes allant de la maternelle au CM1. Ce qui permet de garder les fratries ensemble », ajoute Rémy Kozlik. « Nous pourrons monter au maximum à quatorze classes et nous tenons à garder une mixité sociale en accueillant des enfants de tous les quartiers de Mulhouse. » Un doublement des effectifs est déjà prévu pour l'an prochain.

Les enfants viennent de familles étrangères ou ayant séjourné à l'étranger, de parents bilingues par leur profession, ou de familles intéressées par le projet.

L'école dispose également d'un accueil périscolaire géré par M2A (Mulhouse Alsace agglomération), porteur, lui aussi, d'un projet autour de la culture anglo-saxonne et des langues.
Textes : Isabelle LAINÉ