roggenhouse - Le maire interpelle Macron et sauve son école

Publié dans le panorama le Dimanche 01 septembre 2019 à 07:14:22

© L'alsace, Dimanche le 01 Septembre 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

roggenhouse - Le maire interpelle Macron et sauve son école

Les parents d'élèves de Roggenhouse avaient manifesté en février contre la fermeture de l'école. Photo L'Alsace

« Cela fait depuis 2017 que des menaces pesaient sur notre école et un village sans école, c'est un village mort. Tout est parti de cette annonce du président Macron qui annonçait le 25 avril dernier, que plus aucune école ne fermerait d'ici la fin de son quinquennat. Je lui ai donc écrit pour le prendre au mot et attirer son attention sur la situation de notre école, et les choses ont fini par bouger » raconte le maire Henri Masson.

12 000 EUR investispour la cantine

L'école du petit village avait déjà vu sa classe de maternelle fermer en 2018 et la fermeture de l'école était actée pour 2019. En juin dernier, l'ouverture d'une 4e classe de maternelle à Munchhouse, le village voisin, a été annulée et transférée à l'école de Roggenhouse, où la fermeture de la classe élémentaire a finalement été annulée. Plus que d'une victoire, Henri Masson parle de « l'aboutissement de mes convictions et de celles de tout notre conseil municipal ».

Une détermination qui a été récompensée. On se souvient que les conseillers municipaux avaient déjà menacé de démissionner à la veille de l'élection présidentielle après les premières menaces sur l'avenir de l'école du village. Ce lundi, 21 élèves feront leur rentrée (neuf en maternelle et douze dans une classe élémentaire à plusieurs niveaux). Loin des prévisions de 33 enfants que l'Éducation nationale brandissait pour justifier sa décision de fermeture de l'école en 2019. « Nous avons essayé de récupérer les enfants partis à Munchhouse. C'est dommage que tout le monde n'ait pas joué le jeu », regrette le maire de Roggenhouse.

« Notre école était parfaitement opérationnelle, il a juste fallu transformer une des trois salles pour les besoins de disposer d'une cuisine professionnelle dotée d'un four pour la remise en température des plats livrés à midi par le traiteur, d'un lave-vaisselle et d'un frigo. Les enfants pourront ainsi manger sur place avec un système de liaison froide. » C'est l'Atsem (agent territorial spécialisé des écoles maternelles) Sonia Tresch qui gérera cette cantine communale. La commune a ainsi investi près de 12 000 EUR dans cet aménagement tandis qu'à partir de 16 h les écoliers auront la possibilité de bénéficier d'un accueil au périscolaire de Munchhouse.

« Les Foyers club se chargeront de les prendre en charge et les parents pourront les récupérer à Munchhouse », précise Henri Masson. Reste qu'avec 21 élèves, la situation de l'école de Roggenhouse reste et restera fragile. Le maire en convient : « Si l'État poursuit dans sa volonté de ne pas fermer d'écoles rurales, si le prochain conseil municipal a la même volonté de pérenniser cette école que la nôtre, on peut espérer que nous avons trois ans devant nous, c'est-à-dire jusqu'à la fin du quinquennat de Macron. » Ce lundi, Henri Masson accueillera lui-même les écoliers et les enseignantes pour la rentrée.

J.-A. HAAN