Quand Jean-Pierre Mocky tournait en Alsace

Publié dans le panorama le Vendredi 09 août 2019 à 07:59:38

© L'alsace, Vendredi le 09 Aout 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

Quand Jean-Pierre Mocky tournait en Alsace
 

 
Le cinéaste Jean-Pierre Mocky sur le tournage du téléfilm « Colère », ici sur le site de l'usine hydroélectrique du lac Noir, en juillet 2009. Archives L'Alsace /Dominique GUTEKUNST
Le cinéaste le plus prolixe de France, Jean-Pierre Mocky, qui vient de disparaître à l'âge de 90 ans, avait tourné à deux reprises en Alsace. Ce fut d'abord Agent trouble, à l'hiver 1987, sur les hauteurs d'Orbey et de Sélestat, autour du Haut-Koenigsbourg et à la Volerie des aigles. Le cinéaste employait pour la première fois une Catherine Deneuve méconnaissable sous sa perruque de cheveux roux bouclés et Richard Bohringer, tous deux excellents dans leurs personnages ambigus respectifs. Mocky semblait avoir flashé sur les bâtiments de l'ex-centrale hydroélectrique du lac Noir. Agent trouble constitue d'ailleurs un superbe document historique témoignant de l'existence d'un bâtiment industriel qu'EDF a fait le choix de détruire entièrement.

Au lac Noir, Mocky y était revenu deux décennies plus tard pour quelques scènes de Colère tournées devant la centrale, encore debout, en juillet 2009. Pour le besoin de ce téléfilm, il avait recruté à Sainte-Marie-aux-Mines de nombreux figurants, pour côtoyer les vedettes Dominique Pinon, Michèle Bernier, François Tourmakine et Michel Stobac.