Boris Johnson, sur un air de campagne...

Publié dans le panorama le Mardi 06 août 2019 à 06:43:32

© L'alsace, Mardi le 06 Aout 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

Boris Johnson, sur un air de campagne...
 

 
En campagne dans une ambulance... Photo Darren STAPLES/AFP
La Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 31 octobre « quelles que soient les circonstances » : le porte-parole du Premier ministre a franchi lundi un nouveau pas vers un Brexit sans accord. Plusieurs fois relancé, il a refusé de dire si Boris Johnson tiendrait compte d'un vote de la Chambre des communes contre un « no deal », ni même s'il partirait après un vote de défiance.

Ces dernières déclarations vont relancer les supputations sur l'intention du Premier ministre de convoquer des élections dès après le 31 octobre. Et cela malgré ses dénégations, réitérées encore lundi. Car il mène dans le même temps une véritable campagne électorale.

En déplacement lundi dans un hôpital, il a confirmé 1,8 milliard de livres (près de 2 milliards d'euros) de crédits supplémentaires pour le National Health Service (service public de santé). C'est là une manière de renouer avec une promesse de la campagne du Brexit en 2016, qui disait vouloir mieux utiliser ainsi l'argent donné à l'Union européenne. C'est aussi préempter un thème classique de l'opposition travailliste. L'autre axe de la campagne, annoncé dès sa prise de fonction, sera la sécurité, avec une augmentation des crédits pour la police.
L'Écosse veut partir

Notons enfin que la désunion du Royaume se confirme. Un sondage a donné lundi une majorité d'Écossais en faveur de l'indépendance (46  % contre 43  %), pour la première fois depuis le référendum perdu de 2014.
F.B.