La politique de la chaise vide

Publié dans le panorama le Samedi 03 août 2019 à 06:34:07

© Dna, Samedi le 03 Aout 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

Zapping
La politique de la chaise vide
 

 
Du côté de Horbourg-Wihr, l'association sportive locale a regretté l'absence du maire lors de son assemblée générale fin juin. Son siège est resté vide car, semble-t-il, le maire ne délègue plus les représentations. Ceci depuis que certains désaccords se sont fait jour entre le premier magistrat et plusieurs de ses adjoints. Les prochaines municipales devraient être animées dans le village.
Le même moule

C'est assez inhabituel voire étonnant. Les « bonnes » tables de la foire aux vins ne rivalisent pas forcément d'attention pour satisfaire la clientèle. Ce couple qui a opté pour le Elsass burger s'est vu refuser un pain sans ketchup. Raison évoquée : le travail à la chaîne qui consiste à enduire chaque tranche avec la fameuse sauce aux tomates tellement prisée outre-atlantique. Dans le même établissement un burger ne peut pas être plus cuit que la moyenne. Même si le consommateur en fait la demande. Ceci pour les mêmes raisons. « Avec plusieurs centaines de couverts on ne peut pas donner suite à des demandes particulières », explique la serveuse. Vraiment si particulières ? Ce n'est peut-être pas le service qui est jugé à Masterchef. Mais tout de même, Nicolas Rieffel nous avait habitués à mieux.
Pas les mêmes sensations

Le nouveau hall 6, climatisé, très bien situé à l'entrée de la foire aux vins est quasiment parfait. Quasiment car ce qu'il manque aux nostalgiques de l'ancien chapiteau c'est cette sensation particulière « quand on sautait tous en ensemble sur le parquet » et sur les rythmes des musiques savamment diffusées par Jean-Luc Freudenreich. « Cela marquait aussi le tempo, un peu comme la grosse caisse d'une batterie ». En revanche il n'est plus utile de changer le revêtement du sol au bout de trois ou quatre jours de sauts effrénés.
Des paroles... et les actes?

Lors de son passage à la Foire, le chanteur Eros Ramazzotti n'a pas manqué d'afficher sa conscience écologique. À la moitié de son concert, les 9 700 spectateurs ont eu droit à un petit clip didactique rappelant les méfaits du plastique, accueilli par des salves d'applaudissements. L'initiative est louable... Mais si on voulait chipoter, on pourrait souligner que les nombreuses bouteilles entreposées sur scène, destinées à rafraîchir les musiciens n'étaient, elles, pas faites de verre...
Toujours pas

Le conseiller régional RN Bernard Zimmermann poursuit sa croisade en déplorant quasiment semaine après semaine ne pas être invité à tel ou tel repas. Dernier en date, celui de l'inauguration de la foire aux vins, où, selon lui, tous les collègues de l'assemblée régionale présents ce jour-là étaient invités à partager le déjeuner. Tous, sauf lui... évidemment. Sur le fond, pas sûr que M. Zimmermann ait raté grand-chose : vu les relations entre le président du Grand Est et son homologue haut-rhinoise, Brigitte Klinkert, l'ambiance devait être un brin tendue...
Pas invitée

« Si je n'étais pas aux discours d'inauguration de la foire aux vins, c'est tout simplement par ce que je n'y étais pas invitée. Je me suis rendue au parc des expositions à l'heure de l'ouverture des portes (11 h) en ma qualité de responsable politique, référente de la REM dans le Haut-Rhin », écrit Stéphanie Villemin dont nous avions évoqué l'arrivée tardive dans la halle aux vins (Voir le zapping de la semaine dernière). « L'année prochaine la situation sera certainement différente », estime la même. Il est vrai que les municipales seront alors passées.
Colmar - Karnataka - Colmar

La mondialisation du net permet des prouesses inhabituelles et ouvre les portes internationales à toute sorte de business. Ainsi cette société indienne basée au Karnataka qui nous proposait, il y a une dizaine de jours, de nous vendre des données sur les futurs visiteurs de la foire aux vins de... Colmar. (voir document) Évidemment du côté du parc-expo on tombe des nues. Une arnaque ? Sans doute, mais il suffit qu'il reste un seul poisson dans les mailles du filet pour que la pêche ne soit pas vaine.