Tour d'Alsace Dans une autre dimension

Publié dans le panorama le Vendredi 02 août 2019 à 06:37:34

© L'alsace, Vendredi le 02 Aout 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF
Tour d'Alsace Dans une autre dimension
 

 
Tim Merlier assume largement le poids de son maillot de champion de Belgique, avec lequel il a remporté son premier succès en noir-jaune-rouge, hier à Sélestat. Photo L'Alsace /Denis WERWER
Avoir un champion de Belgique au départ du Tour Alsace, c'était déjà une performance. Voir gagner Tim Merlier (Corendon-Circus) au sprint dans les rues de Sélestat au bout de la 2e étape avec le maillot jaune de leader à la clé a rehaussé ce prestige. Et recevoir l'ancien maillot jaune Thomas Voeckler lors de la cérémonie protocolaire a apporté un premier sommet à l'épreuve qui rejoint La Planche des Belles Filles à partir de Vesoul ce vendredi !
« C'est mon premier succès avec ce maillot, c'est très spécial »

C'est pour ce rendez-vous en Haute-Saône que les coureurs n'ont pas trop dispersé leurs forces au cours des 153,4 km autour de Sélestat hier. À l'exception de cinq courageux, qui se sont lancés dans l'échappée du jour. Manabu Ishibashi de la sélection nationale japonaise, le Tchèque Jan Barta (Elkov-Author), le Néo-Zélandais James Fouche (Wiggins-Le Col), le Danois Torkil Veyhe (Riwal-Readynez) et le Belge Florian Vermeersch (Lotto-Soudal U23), qui a gagné le sprint de meilleur grimpeur... sur le pont Rathsamhausen-le-Bas, ont compté jusqu'à quatre minutes d'avance.

Corendon-Circus, la formation du leader Gianni Vermeersch, a pu compter sur le vainqueur 2018 à Sélestat, le Néerlandais David van der Poel - avec Jonas Rickaert et Otto Vergaerde - pour réguler le peloton, quand le champion de Belgique Tim Merlier et le grimpeur Jimmy Janssens étaient préservés. Ce train s'est accéléré jusqu'à la jonction dans les derniers kilomètres. Dans le sprint massif, Tim Merlier, qui avait déjà ajusté les coureurs de Deceuninck et autres Lotto au championnat de Belgique, a mis en avant son maillot noir-jaune-rouge, avec une belle marge !

« C'est mon premier succès avec ce maillot, c'est très spécial, savoure Tim Merlier, qui va le troquer pour le maillot jaune de leader. C'est incroyable, ce qui m'arrive cette saison, j'ai du mal à y croire. Je sais que je suis rapide au sprint, mais gagner le championnat de Belgique, c'est un rêve qui est devenu réalité. Aujourd'hui (hier), je gagne avec ce maillot, un mois après. J'en suis très content. »

Côté maillots, Tim Merlier a pour objectif de faire la passe de trois à l'Euro du 11 août à Alkmaar (Pays-Bas), au sein de la sélection belge. « J'espère que ça le fera, mais avec Viviani, Démare ou Sagan, je pense que ce sera difficile. Je vais quand même essayer. Je suis au Tour Alsace afin de travailler pour la semaine prochaine. »

Aujourd'hui, l'ambassadeur d'outre-Quiévrain sait qu'il peut compter sur sa formation. « L'équipe est très forte, on a déjà gagné le chrono mercredi, on est prêts pour ce Tour Alsace, admet-il. Mais je ne jouerai pas le général, c'est plutôt pour Jimmy Janssens. » Tim Merlier est prêt à passer le relais à un 3e Belge !
Textes : Gilles LEGEARD