Il court 42 km sur un rond-point pour alerter sur la situation des urgences

Publié dans le panorama le Jeudi 01 août 2019 à 06:13:17

© L'alsace, Jeudi le 01 Aout 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF
Il court 42 km sur un rond-point pour alerter sur la situation des urgences
 

 
L'infirmier urgentiste a couru un vrai marathon sur ce rond-point devant l'hôpital nord Franche-Comté.

Capture d'écran

En grève depuis la fin du mois de juin, les infirmiers urgentistes de l'hôpital nord Franche-Comté ne manquent pas d'imagination pour protester contre leurs conditions de travail. L'un d'eux a décidé de courir un marathon autour du rond-point devant l'hôpital.

Mardi, il a tourné en rond pendant 4 h 25 pour réaliser ses 42,5 km... Une manière de rappeler qu'il passe ses journées de travail à courir ! « C'est un choix personnel. Une manière originale de mettre en avant nos revendications », explique Céline Durosay, infirmière et vice-présidente de la branche locale du syndicat Coordination nationale infirmière. « Il n'avait prévenu personne. Nous sommes toutes et tous tombés sur lui en arrivant à l'hôpital. Le bouche-à-oreille a ensuite bien fonctionné ! », raconte-t-elle.
Une rentrée mouvementée

Derrière ce type d'action insolite se cachent pourtant de nombreuses revendications : recrutement, attractivité des salaires, charge de travail... Pour le moment, ce mouvement de grève consiste à arborer un bandana noir. « Nous ne sommes pas dans une dynamique comme nos confrères de Besançon qui se sont mis en arrêt maladie, par exemple », note Céline Durosay. Mais la rentrée promet d'être mouvementé avec la réforme des retraites, de l'hôpital, de la fonction publique... « Avec ce gouvernement, nous n'avons pas de temps morts ! », conclut la vice-présidente du syndicat infirmier.
S. VD