cyclisme Tour Alsace (1 re étape) : La Belgique à l'honneur

Publié dans le panorama le Jeudi 01 août 2019 à 06:12:36

© Dna, Jeudi le 01 Aout 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

cyclisme  Tour Alsace (1 re étape)
cyclisme Tour Alsace (1 re étape) : La Belgique à l'honneur
Gianni Vermeersch a endossé le maillot de leader du Tour Alsace avec le succès de Corendon-Circus au contre-la-montre par demi-équipes ce mercredi à Sausheim. La formation belge a pris les devants avant la 2e étape d'aujourd'hui à Sélestat.

 
L'équipe de Corendon-Circus, avec Gianni Vermeersch, a gagné la première étape du Tour Alsace.
Les coureurs de Corendon-Circus sont chaque année à la bataille pour la victoire lors du prologue du Tour Alsace à l'image de la 4e place de l'année dernière.

Ce mercredi soir à Sausheim, le contre-la-montre par demi-équipes est revenue à la formation belge. Gianni Vermeersch a coupé la ligne le premier devant le champion d'outre-Quiévrain Tim Merlier et le Néerlandais David van der Poel. Un trio magique qui a bouclé les 4,4 kilomètres en 5'02''53.
« J'ai tout donnéjusqu'à la ligne »

Un succès total puisque la deuxième est son homologue formée par Jimmy Janssens, Jonas Rickaert et Otto Vergaerde. Le podium est complété l'équipe des Suisses Stefan Bisegger, Damian Lüscher et Théry Schir.

La première formation française est le SCO Dijon, 11e, avec Nicolas Debeaumarché, Jimmy Cabot et Hadrien Degrancourt.

« C'est juste au moment de faire le relais juste avant le virage et j'ai tout donné jusqu'à la ligne d'arrivée, explique le Belge. Je travaille beaucoup pour l'équipe et maintenant, c'est à moi d'être leader ».

David van der Poel et Tim Merlier étaient d'ailleurs fous de joie pour lui après la ligne, comme un juste retour de ce travail de l'ombre fourni tout au long de la saison.

Le groupe belge de 2e division a fait respecter la hiérarchie et peut-être pris la main sur ce Tour Alsace pour plusieurs jours avec une arrivée à Sélestat que van der Poel connaît bien pour y avoir gagné l'an passé.

Sur un tracé en circuit cette fois-ci, les échappées ne seront pas forcément avantagées. Et en cas d'arrivée au sprint, Tim Merlier a déjà démontré toute sa force lors de son succès au championnat national.

C'est en tout cas un succès que Gianni Vermeersch a savouré, il ne l'avait plus emporté depuis le 18 juillet 2018 avec la 3e étape du Tour de la Province de Liège. « Je fais souvent l'équipier », justifie-t-il.
« On va essayerde garder le maillot »

Le coureur de 26 ans ne va donc pas lâcher sa tunique aussi facilement dans le Bas-Rhin. « On va essayer de garder le maillot, ça va être bien à Sélestat je pense, j'espère, sourit-il. L'arrivée à La Planche des Belles Filles (de vendredi), ça va être un petit peu trop dur pour moi, mais je vais essayer. C'est une ascension de quinze minutes, ce sera un peu trop long pour moi. Et on avait une autre équipe forte avec aussi Jimmy Janssens, dont la fin du Tour Alsace est mieux pour lui. Je travaillerai pour lui ».

Auparavant, Gianni Vermeersch peut prendre la lumière du maillot de leader afin de préserver son équipier grimpeur, qui s'est effectivement positionné en dauphin ce mercredi, à un peu plus de quatre secondes.

La Belgique n'a peut-être pas fini d'être à l'honneur sur ce Tour Alsace...
Gilles LEGEARD