Guebwiller « Des retards inacceptables »

Publié dans le panorama le Jeudi 01 août 2019 à 05:51:33

© L'alsace, Jeudi le 01 Aout 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF
Guebwiller « Des retards inacceptables »
 

 
Les dernières nouvelles du retour du train à Guebwiller ne sont pas bonnes. Le compte rendu de l'étude du passage sous la RD83 est encore décalé. De quoi exaspérer les membres de Florirail.

L'édition 2019 du Corest (comité de ligne) Mulhouse Nord qui s'est tenue à Munster à la fin du mois de juin a réservé une bien mauvaise surprise aux partisans de la réouverture de la ligne Bollwiller - Guebwiller, dont l'association Florirail. Le maire de Guebwiller, Francis Kleitz, président du Corest, n'a pas manqué de souligner l'importance de cette réouverture pour Guebwiller et son bassin de population.

Mais, patatras ! Les membres de Florirail présents ont rapidement déchanté : le technicien chargé de l'étude concernant le passage de la ligne sous la RD83 à la Région Grand Est a quitté son poste, a-t-il été annoncé, sans plus de précisions. Les conclusions très attendues de cette étude sont repoussées en fin d'année au plus tôt !

Pour Pierre Bischoff, cofondateur de Florirail, « de tels reports successifs et donc de retard dans le processus de réouverture sont inacceptables [...]. Il n'y a plus de temps à perdre si nous voulons que notre ligne rouvre, d'autant que cette réouverture s'inscrit pleinement dans la politique de mobilité et de transition écologique voulue par l'État ». Il rappelle également que le budget estimé pour la réouverture de la ligne (32 M d' EUR) est « largement inférieur à bien d'autres projets ferroviaires ou routiers dont le financement ne semble pas poser de problèmes ! »

Mathieu Taquard, président de l'association, a interrogé Jean Rottner et la ministre de la Cohésion des territoires, Jacqueline Gourault : « Oseriez-vous infliger de tels retards à d'autres projets, tels que la liaison Colmar-Fribourg ? ». Réponse de la ministre (extrait de Florirail Info, bulletin associatif) : « La Région Grand Est a lancé des études afin de vérifier la faisabilité technique et la rentabilité de cette ligne. Les suites à donner à cette opération inscrite au [contrat de plan] seront à examiner au vu du résultat de ces études ». Réponse du président du Grand Est : « La Région continue de faire tout son possible pour maintenir une priorité forte et obtenir des engagements de l'État en faveur de la réouverture de la ligne Bollwiller - Guebwiller ». Bref, État et Région semblent continuer à se renvoyer la balle. Pendant que le temps passe...
M.PF.