Tour Alsace 1re  étape : Que de champions !

Publié dans le panorama le Mercredi 31 juillet 2019 à 05:57:59

© Dna, Mercredi le 31 Juillet 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

Cyclisme  Tour Alsace: 1re  étape: Sausheim - Sausheim (contre-la-montre de 4,3km, 18h45)
Tour Alsace 1re  étape : Que de champions !
Outre le champion de Belgique Tim Merlier, le peloton du Tour Alsace s'élance ce mercredi de Sausheim, lors d'un prologue par demi-équipes, avec les n°1 japonais Shotaro Iribe ou tchèque Frantisek Sisr. D'autres devraient aussi se révéler d'ici à dimanche.

 
Les Etats-Unis avaient remporté le prologue du Tour Alsace 2018, avec Brandon McNulty (à gauche) 3e au final derrière le lauréat Geoffrey Bouchard.
L'Alsace, une terre de champions cyclistes, nul ne peut en douter à l'évocation des Roger Hassenforder, André Zimmermann, Charly Grosskost, Alain Vigneron, Christophe Kern, Thomas Voeckler ou encore Hugo Hofstetter.

Pour sa 16e édition, le Tour Alsace élargit les horizons bien au-delà de l'Hexagone. Des champions, il y en a quelques-uns parmi les 162 coureurs, qui vont s'élancer lors de la 1re étape, un contre-la-montre par demi-équipes ce mercredi (18h45) à Sausheim, certains déjà sacrés d'autres en devenir.
Tim Merlier en tête d'affiche

Si le prodige néerlandais Matthieu van der Poel n'accompagne pas sa formation Corendon-Circus, Tim Merlier se pose en tête d'affiche avec son maillot de champion de Belgique. Le natif de Wortegem-Petegem de l'équipe de 2e division a endossé cette tunique tant convoitée, au nez et à la barbe des représentants des groupes du World Tour, Deceuninck, Lotto, UAE, Trek, Katusha et autres AG2R La Mondiale. Cette tunique de prestige sera à suivre dans les rues de Sausheim et surtout lors de la 1re étape de ce jeudi à Sélestat, car Tim Merlier a une sacrée pointe de vitesse.

Ce n'est pas le seul champion national à vouloir se distinguer dimanche jusqu'à la 4e et dernière étape entre Ottmarsheim et Dannemarie. Inédite sur le Tour Alsace, la sélection nationale du Japon se présente avec son numéro 1, Shotaro Iribe. Pour le compte de la République tchèque, c'est Frantisek Sisr, qui se présente en bleu-blanc-rouge pour accompagner Karek Hnik, le seul ancien vainqueur (2014) du Tour Alsace engagé. Aux côtés du porte-drapeau polonais Michal Palutta, l'ancien champion de Hongrie 2018, à 20 ans, Attila Vater (CCC DT), 3e cette année, y a ajouté la tunique du contre-la-montre individuel. Quand on s'appelle Attila, on est forcément appelé à d'autres campagnes.

Le Britannique Pidcock (Wiggins-Le Col), 20 ans depuis ce mardi, revient sur le Tour Alsace, après une timide expérience l'an passé (76e). Mais avec des titres de champion du monde et d'Europe de cyclo-cross des moins des moins de 23 ans en plus à son palmarès, ainsi que Paris-Roubaix espoirs.

Dans sa catégorie d'âge, ils sont 96 au départ et certains sont aussi sacrés dans leur pays à ce niveau. C'est le cas de l'Allemand Leon Heinschke (Sunweb DT), de l'Américain Haidet (États-Unis U23) ou encore de l'Autrichien Mario Gamper (Tirol-KTM) en contre-la-montre.
« Un puzzle »

Tous ces titres apportent une plus-value à ce Tour Alsace, alors que les organisateurs se démènent en coulisses. « C'est un tout un puzzle qui se rassemble ces dernières heures », souligne Francis Larger. Une image également valable au départ de ce Tour Alsace, tant les favoris sont nombreux.

Deuxième du Tour de l'Avenir, le Néerlandais Thymen Arensman (SEG) en fait partie. Clément Champoussin lui avait donné le change l'an passé (5e) sur cette épreuve, qu'il prépare avec l'équipe de France espoirs. Les Bleuets peuvent aussi compter sur Simon Guglielmi, 8e du Tour d'Italie des moins de 23 ans fin juin.

Le Belge Viktor Verschaeve (Lotto-Soudal U23), 9e de ce « Baby Giro », présente aussi de belles dispositions. Certains affichent déjà des références au Tour Alsace comme les Britanniques Mark Donovan (Wiggins) et Adam Hartley (SEG) respectivement 7e et 8e l'an passé. Le lauréat peut aussi provenir des rangs amateurs (le SCO Dijon avec le n°1 amateur Jérémy Cabot, le CC Etupes, l'AVC Aix-en-Provence ou le Vendée U) à l'image de Geoffrey Bouchard l'an passé.

L'édition 2019 s'annonce ouverte, à commencer par le prologue de ce mercredi soir. Fer de lance de St Michel Auber 93, Yoann Paillot voudra faire honneur à sa sélection pour le championnat d'Europe du contre-la-montre, annoncée hier par le manager de l'équipe de France Thomas Voeckler.

L'ancien maillot jaune sera d'ailleurs présent sur la course à partir de vendredi en tant qu'invité. Du coup, le succès de l'épreuve ne sera pas seulement sportif, mais aussi populaire.
Gilles LEGEARD