Wittenheim L'entreprise d'insertion Im'sersona fait forte impression à ses visiteurs

Publié dans le panorama le Mardi 30 juillet 2019 à 06:17:12

© L'alsace, Mardi le 30 Juillet 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF
Wittenheim L'entreprise d'insertion Im'sersona fait forte impression à ses visiteurs
 

 
Au centre au 1er plan, Gilbert Stimpflin, Marie-France Vallat et Fabian Jordan, trois des visiteurs, entourés de leurs guides : Franck Roth, le gérant d'Im'serson (à gauche), Jean-Marie Muré, directeur adjoint (au 2e plan), et Priscilla Bubendorff, responsable commerciale. Photo L'Alsace /Vincent VOEGTLIN
« C'est une équipe de choc : c'est elle qui doit rentrer les commandes ! », s'amuse à commenter Jean-Marie Muré, directeur adjoint de l'entreprise d'insertion wittenheimoise Im'serson, en présentant à ses hôtes ses collègues en charge des fonctions commerciales. C'est dans le bureau de ces derniers qu'a démarré, mercredi 24 juillet, la visite qu'ont effectuée Fabian Jordan, le président de M2A (Mulhouse Alsace agglomération), Gilbert Stimpflin, le président de la Chambre de commerce et d'industrie du Grand Est, des membres de leurs équipes, Marie-France Vallat, première adjointe au maire de Wittenheim, élue de M2A en charge de l'insertion par l'activité économique et conseillère départementale ainsi qu'Alexandre Rigaut, qui travaille sur le secteur Mulhouse Sud Alsace à l'Adira, l'Agence de développement d'Alsace.

Fabian Jordan et Gilbert Stimpflin ont tous deux souligné leur volonté de renforcer les liens entre collectivités locales et acteurs économiques pour développer le territoire, avant de céder la parole à Joseph Roth, cofondateur d'Im'serson, qui a été président de l'association de gestion pendant près de 25 ans.
En 27 ans, 300 personnes accueillies en insertion

« Jo », comme tout le monde l'appelle dans la maison, a retracé brièvement l'histoire de la structure. Née en 1992 dans le giron de la Joc, la Jeunesse ouvrière chrétienne, elle a considérablement grandi depuis : un salarié au démarrage, pas loin d'une trentaine aujourd'hui, dont 12 permanents ; des locaux qui se sont étendus à quatre reprises depuis l'installation, en 1994, sur le site actuel dans la zone d'activité Jeune Bois, pour atteindre 1300 m². Et au fil de ces 27 ans d'existence, plus de 300 personnes ont déjà été accueillies en insertion.

« L'objectif d'Im'serson est de permettre à des gens en difficulté de se repositionner dans le monde du travail, en leur proposant des métiers valorisant. Le public accueilli est divers : bénéficiaires du RSA, chômeurs de longue durée, personnes en sortie de prison, travailleurs handicapés... », a expliqué Joseph Roth, précisant que 70 % des recrues en insertion de la structure trouvent une issue positive (nouvel emploi, formation qualifiante...) en quittant l'entreprise, au sein de laquelle ils peuvent rester durant deux ans.
« On compte sur les élections de 2020 pourla faire chauffer à fond ! »

« Nous sommes l'une des structures d'insertion qui fait le plus d'investissements », a aussi signalé Joseph Roth. « On investit quasiment tous les ans dans de nouvelles machines, de nouvelles technologies, pour rester au goût du jour et parce que la demande des clients évolue », a abondé Franck Roth, fils de « Jo », qui travaille dans la PME depuis 2006 et a pris la gérance quand la structure est passée du statut d'association à celui de Scop (société coopérative et participative), en janvier 2018.

Ces équipements régulièrement enrichis, les visiteurs ont pu les découvrir en parcourant les nombreux services de la PME. Jusqu'au dernier investissement en date, qu'ils n'ont pu voir pour l'heure qu'en photo mais qui sera livré avant la fin de l'été : une imposante et performante presse offset de marque Heidelberg, acquise d'occasion pour la coquette somme de 250 000 EUR. Jean-Marie Muré a relevé que cette nouvelle machine pourra - entre bien d'autres usages - servir à l'impression de documents électoraux (tracts, bulletins de vote, etc.), glissant en souriant : « On compte beaucoup sur les élections municipales de 2020 pour la faire chauffer à fond ! »
Un couteau suisse

De service en service, les visiteurs ont aussi pu découvrir combien Im'serson est non seulement un « super imprimeur » (comme dit un slogan maison humoristique surplombant un dessin de super-héros !) mais aussi un véritable couteau suisse aux nombreux autres savoir-faire, métiers et activités : création graphique, communication, signalétique, enseignes, marquage de véhicules, réalisation de grands formats (affiches, bâches...), objets publicitaires, routage, mise sur pli et affranchissement (« un service qu'on a beaucoup développé ces dernières années », a précisé Jean-Marie Muré), textile (réalisation de t-shirt personnalisés, casquettes, sacs, etc.), marquage au sol...

Séduit, Gilbert Stimpflin a évoqué en fin de visite le label « entreprise remarquable » que peut décerner la CCI Sud Alsace Mulhouse et laissé entendre qu'il pourrait bien plaider pour que la structure wittenheimoise le décroche : « Vous avez tout à fait votre place dans ce club », a-t-il glissé à l'équipe d'Im'serson.
François FUCHS CONTACTER Im'serson, 5, rue du Ried à Wittenheim, 03.89.53.20.70, contact@imserson.org Le site : www.imserson.fr PLUS WEB Voir notre diaporama sur www.lalsace.fr

Im'serson, qui s'autofinance à 80 %, a réalisé un chiffre d'affaires de 1,3 million d'euros en 2018. Ses clients sont aussi bien des entreprises privées (pour moitié environ de l'activité) que des collectivités, des associations ou, pour une toute petite part, des particuliers.