À partir de ce lundi, la planète « vivra à crédit »

Publié dans le panorama le Lundi 29 juillet 2019 à 05:51:32

© Dna, Lundi le 29 Juillet 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

Environnement Ressources renouvelables
À partir de ce lundi, la planète « vivra à crédit »
Chaque année, la date marquant le Jour du dépassement est plus tôt. 2019 est marquée par les épisodes de canicule qui se font de plus en plus fréquents et intenses en Europe.
 

 
La déforestation est l'une des causes majeures responsables de l'épuisement des ressources renouvelables de la planète.
Ce lundi, l'humanité a pêché plus de poissons, abattu plus d'arbres et cultivé plus de terres que ce que la nature peut lui offrir au cours d'une année. À partir de ce lundi, l'humanité a épuisé toutes les ressources renouvelables de la planète. Chaque année, Global Footprint Network et WWF mesurent l'Earth Overshoot Day (Jour du dépassement en anglais, Ndlr) (1). L'année dernière, ce jour avait été fixé au 1er août. L'humanité vit à crédit depuis 1971. Le jour du dépassement mondial interviendrait désormais « deux mois plus tôt qu'il y a 20 ans », selon WWF.
L'humanité a besoin d'1,8 Terre

« Cette date avance d'années en années car on a une attitude de plus en plus prédatrice sur les ressources naturelles : on les consomme de plus en plus vite (surpêche, déforestation, surexploitation, augmentation des émissions de gaz à effet de serre), explique Arnaud Gauffier, co-directeur des programmes au WWF France. Tous ces facteurs combinés caractérisent l'Earth Overshoot Day. On peut ajouter à cela l'urbanisation, l'artificialisation des sols qui détruisent des surfaces nécessaires pour capter le CO2 et nous nourrir », poursuit-il.

Et l'Earth Overshoot Day de 2019 intervient alors que les épisodes de canicule se font de plus en plus fréquents et intenses en France et en Europe. « Le lien est direct », affirme Arnaud Gauffier. Ils sont directement liés au changement climatique c'est une évidence. »

Aujourd'hui, il faudrait 1,8 Terre pour tenir le rythme de notre consommation actuelle de ressources, avec des différences considérables entre les pays. Cinq Terre seraient nécessaires si l'humanité vivait comme les Américains, 2,7 selon la consommation des Français, en revanche, 0,7 planète serait nécessaire si on vivait comme les Indiens.

WWF énumère plusieurs pistes afin de réduire ce jour de dépassement : le principal levier d'action concerne les émissions de gaz à effet de serre, tout en en divisant par deux la consommation de protéines animales, ainsi que le gaspillage alimentaire.

« Si tous les ans, par nos efforts pour réduire notre empreinte écologique, nous repoussons de cinq jours la date du Jour du dépassement, nous pouvons atteindre l'équilibre en 2050 ! » avance WWF.
Laura TURC (1) Global Footprint Network et WWF analysent 3 millions de données dans 200 pays. Le Jour du dépassement est la date à partir de laquelle l'empreinte écologique dépasse la biocapacité de la planète.À noter toutefois que certains experts contestent la précision des calculs de notre empreinte écologique donnant lieu au Jour du dépassement.

(1) Global Footprint Network et WWF analysent 3 millions de données dans 200 pays. Le Jour du dépassement est la date à partir de laquelle l'empreinte écologique dépasse la biocapacité de la planète.À noter toutefois que certains experts contestent la précision des calculs de notre empreinte écologique donnant lieu au Jour du dépassement.