Des alsaces « modernes et audacieux »

Publié dans le panorama le Samedi 27 juillet 2019 à 06:03:16

© Dna, Samedi le 27 Juillet 2019 
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

viticulture « Alsace rocks » 
Des alsaces « modernes et audacieux »
Un clip très rock, un stand commun à toutes les familles professionnelles sous l'égide de l'interprofession, la filière se montre sous un jour « moderne, audacieux » en lien avec « l'énorme potentiel de reconquête » des alsaces. La Foire aux vins se veut aussi une vitrine pour les Alsaciens. 
 

 
Pour la filière viticole, le verre est à moitié plein.
Lors de l'inauguration de la Foire aux vins, Didier Petermann, président du Civa (Conseil interprofessionnel des vins d'Alsace), a d'abord rendu un hommage (par des applaudissements nourris) à Pierre-Etienne Dopff, décédé dimanche dernier, « patriarche de la famille fondatrice du crémant ». Ce grand homme investi dans de nombreuses institutions viticoles, y compris au sein du conseil d'administration de Colmar Expo, s'en est allé avant les vendanges qui promettent d'être à nouveau très singulières. Moins d'un million d'hectolitres, telles sont les prévisions de récolte affichées par l'interprofession et relayées ce vendredi devant les élus et le préfet du Haut-Rhin par Didier Petermann.

Malgré une « dégradation de la situation » ces dernières semaines pour cause de sécheresse alors que tout avait bien commencé dans quasiment tous les secteurs viticoles, le président du Civa a préféré lever un verre « à moitié plein ».
Manque de reconnaissance

Concernant la partie vide du verre, Didier Petermann a concédé publiquement que les marchés « manquent de reconnaissance » vis-à-vis des alsaces. Il a d'autant plus raison que l'Alsace représente le vignoble « le plus vert » de France et incarne ce qui se fait de plus qualitatif en vins blancs, toutes régions viticoles (du monde) confondues. C'est alors qu'un clip très court est lancé sur grand écran sur une mélodie rock'n'roll. Des images léchées où l'homme, la terre, la pierre, le soleil sont superbement mis en scène. « Alsace rocks », voilà le slogan mis en avant par l'interprofession parce que les alsaces sont « modernes et audacieux » ; ces vins-là sont en marche pour profiter de « l'énorme potentiel de reconquête » qui se présente à la filière.

« La nouvelle campagne » de promotion nationale serait très bien accueillie selon le Civa, comprenez que les familles professionnelles attendent avec impatience les premiers résultats de l'investissement. Et Jean Rottner, l'invité d'honneur, d'enfoncer le clou : « Ce sont eux (les vignerons), les artisans de leur propre réussite » ; l'avenir du vignoble a toujours été entre leurs mains...
J.-D.K.