Toujours la canicule et l'ozone

Publié dans le panorama le Jeudi 25 juillet 2019 à 05:41:22

© Dna, Jeudi le 25 Juillet 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

Environnement  
Toujours la canicule et l'ozone
L'épisode de pollution de l'air à l'ozone dans tout le Grand Est s'est encore aggravé ce mercredi. Et les températures ont affolé le thermomètre : 38 °C à Strasbourg et Colmar, près de 39 °C à Bâle-Mulhouse...
 

 
Les automobilistes ont l'obligation de réduire leur vitesse de 20 km/h. Des contrôles seront effectués par les forces de l'ordre.
L'association ATMO Grand Est, chargé de surveiller la qualité de l'air, a placé pour ce jeudi la majeure partie des départements de la grande région en alerte à la pollution à l'ozone. Le Bas-Rhin et le Haut-Rhin sont bien évidemment concernés, mais aussi la Moselle (57), la Meurthe-et-Moselle (54), la Meuse (55), les Ardennes (08) et la Marne (51). Le département des Vosges (88) est quant à lui placé en niveau d'information/recommandation.

La situation s'est donc aggravée par rapport aux prévisions d'hier. L'ozone se forme à partir de polluants précurseurs issus de l'activité humaine (transport routier, industrie etc.), sous l'effet du rayonnement solaire. Dans le Grand Est, une pollution aux microparticules PM10 est également apparue dans les départements de la Marne et de l'Aube (10), en lien, note ATMO, « avec l'activité agricole importante actuellement, sur des sols particulièrement secs ».

L'épisode de pollution à l'ozone continue donc de prendre de l'ampleur et les précautions d'usage habituelles s'appliquent : les personnes vulnérables (femmes enceintes, jeunes enfants et nourrissons, personnes âgées, cardiaques, asthmatiques) doivent consulter un professionnel de santé en cas de gêne respiratoire et éviter les sorties en pleine chaleur comme l'activité physique).
Plus de 38°C ce mercredi... et plus encore ce jeudi

Dans les deux départements alsaciens, la mesure la plus palpable reste la baisse de la limitation de vitesse de 20 km/h sur l'ensemble du réseau routier, sans descendre sous les 70 km/h : déjà en vigueur ce mercredi, elle est reconduite ce jeudi. Dans le même temps, les autorités régulatrices de transports que sont l'Eurométropole de Strasbourg (EMS) et Mulhouse Alsace Agglomération (M2A) reconduisent le ticket journalier forfaitaire pour les bus et trams CTS et Soléa (1,80 EUR dans les distributeurs automatiques et 2 EUR à bord des bus pour l'EMS, 2 EUR pour M2A). Le Réseau 67 de la Région Grand Est propose un forfait spécial à 2,50 EUR l'aller-retour.

Ce mercredi, les thermomètres ont chauffé en Alsace, avec des maxima de 38 °C à Strasbourg-Entzheim et Colmar-Meyenheim, et jusqu'à 38,8 °C à Bâle-Mulhouse (et bien davantage en certains endroits comme en pleine ville). A Bâle-Mulhouse, on s'est donc approché du record absolu d'août 2003 (39,1°C). Rappelons que celui de Strasbourg , 38,8°C, date du 30 juin dernier.

Ce pic de chaleur se prolonge ce jeudi 25 juillet, avec des températures matinales comprises entre 19 et 24 °C et des maximales, l'après-midi, pouvant atteindre 39, voire 41 °C. Dans l'après-midi le vent pourrait se renforcer légèrement, aidant à mieux supporter la chaleur. Le vendredi 26 juillet, après une nuit « étouffante », les températures approcheront encore les 40 °C dans l'après-midi. Enfin, samedi 27 juillet, le mercure devrait redescendre à 30 °C au maximum.
D. T.