Canicule inédite sur l'Europe

Publié dans le panorama le Jeudi 25 juillet 2019 à 05:40:20

© Dna, Jeudi le 25 Juillet 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

Météo Climat
Canicule inédite sur l'Europe
Températures records, départements en alerte rouge, déplacements réduits et plusieurs décès potentiellement liés aux fortes chaleurs... Cet été, la canicule atteint des niveaux exceptionnels, avant un pic de chaleur ce jeudi.
 

 
L'Europe et la France suffoquent. Après une journée d'intenses chaleurs mercredi, un nouveau pic de canicule est attendu ce jeudi, avec des températures qui devraient dépasser les 40 °C.
Vingt millions de personnes en zone rouge en France

Pour faire face, 20 départements allant du Nord à Paris ont été placés en vigilance rouge canicule, mercredi, tandis que 60 autres restaient encore en vigilance orange (voir infographie). Ce plus haut niveau, qui implique une « alerte sanitaire » pour vingt millions de citoyens, a été utilisé pour la première fois en juin dans quatre départements du sud.

Mais « c'est la première fois que cela touche des départements du nord de notre pays avec un habitat, un urbanisme, des populations qui ne sont pas habituées à des chaleurs de ce niveau-là », a commenté la ministre de la Santé Agnès Buzyn. « C'est la raison pour laquelle je demande qu'on redouble d'attention », a-t-elle plaidé. « Personne n'est sans risque face à de telles températures. » Selon BFM TV, cinq décès survenus en France ces derniers jours seraient potentiellement liés à la canicule. Aux côtés d'Agnès Buzyn, le Premier ministre, Édouard Philippe, a ainsi appelé à « faire très attention aux personnes isolées ».
La SNCF au ralenti

La SNCF invite ses voyageurs à reporter ou annuler les déplacements vers ou depuis les zones placées en alerte rouge, s'engageant à échanger ou rembourser sans frais les billets des TGV et Intercités circulant jusqu'à jeudi soir.

En Île-de-France, l'autorité des transports a également appelé les Franciliens à « limiter leurs déplacements dans la mesure du possible », demandant à la RATP et à la SNCF de « mettre en place les mesures préventives pour assurer le bon fonctionnement des infrastructures des trains. Après Brive (42,1° C), Bordeaux (41,2° C) ou Rennes (40,1° C) mercredi, Paris pourrait à son tour battre son record de chaleur ce jeudi, tout comme Lille, Dijon ou Strasbourg.
Des records absolus de chaleur en Europe

Les autres pays d'Europe ne sont pas épargnés par la canicule. Aux Pays-Bas, avec 39,2° C relevés à Eindhoven, le pays n'a jamais eu aussi chaud. La Belgique, où le « code rouge » canicule a été déclenché pour la toute première fois, a elle aussi battu un record historique, avec 39,9° C mesurés dans le nord-est du pays.

En Allemagne, l'ensemble du pays est en alerte canicule. À 14h30 mercredi, avec 38,7 degrés, Bonn était la ville la plus chaude du pays. Lacs et rivières étant particulièrement prisés, les noyades seraient à l'origine de la mort de trois personnes depuis mardi soir. Ce jeudi, le Royaume-Uni va, lui aussi, « probablement battre le record de chaleur de juillet, qui est de 36,7° C, et il existe même une possibilité de battre le record absolu de 38,5° C », indique la météo britannique (Met Office). Mercredi, la police avait par ailleurs annoncé être à la recherche de trois personnes portées disparues après s'être baignées dans la Tamise.

L'Italie est également touchée et les autorités ont élevé l'alerte au niveau 3 (« bulletin rouge ») dans cinq villes pour mercredi, Bolzano, Brescia, Florence, Pérouse et Turin. Une douzaine de villes, dont Rome, seront concernées par le bulletin rouge jeudi, journée du pic de la canicule.

Enfin, la moitié de la Suisse est en alerte orange canicule et le service météo national prévoit « un dégel important en haute montagne » où l'isotherme 0° C sera mercredi à une altitude inhabituellement élevée de 4 800 mètres, soit plus haut que le point culminant du pays.