Canicule : le milieu aquatique en souffrance

Publié dans le panorama le Mercredi 24 juillet 2019 à 06:08:31

© Dna, Mercredi le 24 Juillet 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

Florival  Sécheresse
Canicule : le milieu aquatique en souffrance
Alors que la semaine s'annonce sèche et brûlante, Denis Fischer, président de l'association des pêcheurs du Haut-Florival (AAPPMA de Lautenbach-Zell) constate le faible débit de la Lauch et appelle les habitants à la responsabilité.
 

 
Sauvetage de poissons in extremis par pêche électrique avec les techniciens de la Fédération dans un affluent à la sortie de Lautenbach près de la scierie. Le comble : au même moment, un riverain pompe les dernières flaques d'eau du ruisseau
Le déficit pluviométrique bouleverse considérablement les réserves d'eau potable et le milieu aquatique. La nappe phréatique se trouve à un niveau inquiétant d'où la prise récente de différents arrêtés préfectoraux. Ces arrêtés concernent essentiellement la plaine et interdisent le pompage de l'eau dans les cours d'eau, le lavage des voitures, le remplissage des piscines...

Pour Denis Fischer, une question se pose : « Ne faudrait-il pas, également, instaurer ces mesures à l'origine, dans nos bassins-versants ? ». Il développe : « Dans le Florival, par exemple, nous constatons que la majorité des habitations limitrophes à la Lauch prélèvent l'eau de cette dernière. Les stades, les cultures, les espaces verts et bien d'autres se servent dans notre rivière. En période d'étiage nos cours d'eau souffrent et certains s'assèchent au détriment de la flore et de la faune aquatique. »
Le biotope piscicoleen danger

« La Lauch coule à débit restreint et les truites autochtones en subissent les conséquences. Ils sont la proie des prédateurs et du manque d'oxygène, observe le pêcheur. S'ajoute un besoin d'eau fraîche indispensable à la survie qui les pousse à migrer vers l'amont de la Lauch et de ses affluents mais malencontreusement elles sont stoppées net devant deux cascades infranchissables à Linthal : une sur un terrain privé et la seconde au niveau du captage des eaux à la sortie du village. »
Passes à poissons

Ces deux cascades sont un cheval de bataille de longue date pour Denis Fischer : « Notre association revendique depuis des années deux passes à poissons à Linthal, indispensables à la libre circulation des poissons en période d'étiage et de fraie dans les affluents sableux et calmes en automne. À ce jour, il n'y a toujours pas d'engagement des gestionnaires concernées. Pourtant ces obstacles constituent un frein à la continuité écologique des cours d'eau qui est définie par le code de l'environnement. »

Il conclut : « Les années se ressemblent et nous sommes amenés de plus en plus à procéder à des pêches électriques pour sauver nos truites autochtones ».