Une Maison sur tous les fronts de l'emploi

Publié dans le panorama le Mardi 23 juillet 2019 à 05:54:34

© L'alsace, Mardi le 23 Juillet 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF
Une Maison sur tous les fronts de l'emploi
 

 
L'équipe de la Mef a organisé avec Pôle emploi la 5e édition de « Warum Nicht ? » en octobre 2018 à l'Orientoscope. Archives L'Alsace /Christelle HIMMELSBERGER
Les défis de la Mef (Maison de l'emploi et de la formation) sont nombreux entre les chantiers de l'emploi et les restrictions des subventions.

« Expérimentation, innovation et stratégie territoriale restent les maîtres-mots de nos actions », a lancé d'emblée Philippe Maitreau, président de la Mef depuis sa création en 1993, lors de l'assemblée générale de la structure. Celle-ci travaille dans le secteur de M2A (Mulhouse Alsace agglomération) dans les domaines de l'emploi, de la formation, de la gestion territoriale, des ressources humaines, de l'insertion et du développement économique.

Il s'agit d'un organisme intermédiaire et non ouvert au grand public, qui travaille avec des partenaires publics comme M2A, l'Agentur für Arbeit de Freiburg, la Région Grand Est... mais aussi des entreprises. « Nous avons la gestion de la prévision des emplois et des compétences sur le territoire en lien avec nos différents partenaires comme Sémaphore, l'association Réagir, le Ciarem, Aléos, le service social de la Ville de Mulhouse... Pour la partie Plie (Plan local pour l'insertion et l'emploi), il est rattaché au Fonds social européen.

« L'an dernier, 805 personnes ont intégré ce dispositif dans les 39 communes de M2A avec Ensisheim. Dispositif qui est destiné aux personnes en difficulté économique et sociale », complète la directrice de la Mef, Alexandra Walonislow.
Développer les emplois transfrontaliers

La Mef est impliquée dans le secteur des emplois dans la région, en Suisse et en Allemagne. Avec le forum « Warum Nicht ? » organisé une fois par an depuis 2012, la Mef dispose d'un outil pour développer les emplois locaux et transfrontaliers. Le prochain rendez-vous aura d'ailleurs lieu le 25 septembre à Mulhouse. Il permet aux visiteurs de tester gratuitement leur niveau en allemand, trouver des formations transfrontalières ainsi que les modes de financement possibles, d'étudier des projets franco-allemands, de traduire leur CV ou optimiser leur candidature et surtout, d'accéder aux offres d'emploi sur place. « La 5e édition de 2018 a réuni 620 personnes dont 172 ont testé leurs connaissances en allemand, 206 se sont renseignées pour un travail et 142 ont passé un entretien d'emploi. 234 contrats d'intérim ont abouti », indique la directrice.

Autre initiative, la permanence mensuelle d'information, le MonatsTreff, qui se déroule à l'antenne de la Région à Mulhouse. Le prochain rendez-vous est fixé au 30 octobre. Il est aussi possible d'accéder à la page Facebook dédiée.

Le secteur économie sociale et solidaire a le vent en poupe. Avec, pour la première fois en 2018, l'organisation du Forum nécESSaire du Grand Est, une initiative qui sera reconduite.
Un site dédié

Parmi les initiatives, on peut noter le développement du site monmetierdedemain.com. Il dresse un état de la gestion territoriale des ressources humaines. Ce site recense 2500 métiers dont ceux qui sont en déclin et ceux qui ont le vent en poupe. « Il permet de développer des formations futures adaptées au marché. Il accueille en moyenne 20 000 visiteurs par mois », explique Philippe Maitreau.

La Mef porte également le projet de plateforme RH (Ressources humaines) pour les entreprises de moins de 50 salariés. Ce dernier est en cours d'expérimentation cette année. « Il s'agit de proposer des solutions comme l'emploi partagé, le prêt de main-d'oeuvre, le recensement des besoins de formation... », indique la directrice Alexandra Walonislow qui rappelle : « Aux personnes intéressées par les clauses sociales ou le Plie, nous conseillons de se rapprocher de leur référent emploi : Pôle emploi, la Mission locale Sémaphore, référents Plie, etc. dans le territoire du Sud Alsace ».
Sabine HARTMANN