Canicule, acte 2

Publié dans le panorama le Mardi 23 juillet 2019 à 05:51:43

© Dna, Mardi le 23 Juillet 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

Météo
Canicule, acte 2
La canicule qui a commencé lundi en France, la deuxième en moins d'un mois, sera courte mais exceptionnellement intense, avec une chaleur historique attendue jeudi sur un pays déjà frappé par la sécheresse.
 

 
Canicule, acte 2. Après la vague du mois de juin, la France renoue avec les très fortes chaleurs. Contrairement au premier épisode, l'air chaud ne vient pas du Sahara, mais de la péninsule Ibérique et il remontera progressivement vers le nord.

Lundi après-midi, 59 départements était classés en vigilance orange canicule par Météo-France.

Cette zone concerne globalement une grande moitié sud du pays (à l'exception de la côte méditerranéenne), ainsi que le centre jusqu'à l'Ile-de-France et la Bourgogne-Franche-Comté. Le nord-est restait encore épargné, mais pas pour longtemps.

Mercredi, l'épisode caniculaire va se déplacer vers l'est. Une une partie du nord, l'Alsace et les Alpes, qui verront passer les coureurs du Tour de France, vont suffoquer. Jeudi devrait être la journée la plus chaude de la semaine. De nombreux records absolus locaux devraient être battus, notamment à Paris où Météo-France attend jusqu'à 42°C.
Une avance pour aider les agriculteurs

Une baisse des températures est annoncée à partir de vendredi par l'ouest, qui devrait signifier la fin de la canicule de juillet, courte mais intense. « Au final, seuls la pointe de la Bretagne, le littoral méditerranéen et la Corse devraient échapper aux plus fortes chaleurs.

Cette canicule ne fera pas les affaires des agriculteurs. Soixante-treize départements sont concernés par des restrictions d'eau. Pour les aider , le gouvernement va demander le versement anticipé d'une partie des aides européennes, soit une avance de trésorerie d'un milliard d'euros.