Musicalta, l'évènement musical estival de Haute Alsace

Publié dans le panorama le Lundi 22 juillet 2019 à 06:13:07

© L'alsace, Lundi le 22 Juillet 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF
Musicalta, l'évènement musical estival de Haute Alsace
 

 
Florence Lab, directrice du festival. DR
Musicalta, c'est à la fois une académie et un festival. Académie pour des centaines d'élèves, festival pour des centaines de mélomanes. Quel est le plus ancien, et quel est le plus important ?
Les deux sont nés en même temps. Ils fonctionnent en même temps. L'un ne va pas sans l'autre. Dès le début, Musicalta a allié formation et diffusion.

Musicalta fonctionne comme un vrai festival. Nous cherchons des artistes qui correspondent au thème retenu. On part d'abord sur les oeuvres. Puis on cherche les artistes. Certains parmi les professeurs, d'autres parmi nos amis et connaissances. Mais ils ne sont pas choisis au hasard. Il faut qu'ils connaissent les oeuvres, bien sûr, mais aussi qu'ils se connaissent, de façon à pouvoir véritablement jouer ensemble. Cette année, on est parti sur le terme « humoresque », un peu à cause du pianiste Simon Ghraichy, un des musiciens français les plus prometteurs (N.D.L.R.). On est parti sur l'« Humoresque » de Robert Schumann, en y rajoutant d'autres. On est aussi revenu au chant, avec le baryton basse Andreas Schmidt, qui chantera les « Dichterliebe », les amours du poète, encore de Robert Schumann.
Comment fonctionne Musicalta ?

Comme tout festival. Le budget des deux sessions est important. Et trouver des soutiens n'est pas facile, dans un contexte économique de plus en plus difficile. L'académie veut poursuivre, et elle le fait, son oeuvre de formation de jeunes musiciens, en leur permettant de travailler et de se perfectionner, pendant une dizaine de jours en deux sessions, avec des musiciens confirmés.

Nous avons certes le soutien indéfectible de la ville et de la communauté de communes. Les élus, Jean-Pierre Toucas en tête, ont compris l'importance de Musicalta, une vitrine de la ville et de la région sur le monde entier, puisque près de 60 % des stagiaires proviennent de l'étranger, notamment d'Asie, du Japon, de Corée, mais aussi de Chine. Sur le plan économique, les parents qui viennent voir ou chercher leurs enfants à la fin des stages ont aussi une incidence sur le commerce local.

Nous bénéficions aussi de l'aide d'un certain nombre de mécènes, et nous sommes naturellement prêts à en accueillir d'autres. D'autant que, pour ces entreprises, Musicalta est une opération publicitaire intéressante et que la loi Aillagon, de 2003, relative au mécénat, et à son développement, leur permet de bénéficier de déductions fiscales intéressantes, notamment d'une réduction de l'impôt sur les sociétés à hauteur de 60 %. Ce n'est pas négligeable.
Que propose Musicalta en 2019 ?

Musicalta est l'occasion pour les mélomanes d'assister à de très beaux concerts. Le festival 2019 offrira une nouvelle fois une série de huit concerts de haut niveau, du mardi 23 juillet au vendredi 9 août, des concerts entrecoupés d'autres évènements musicaux, notamment des auditions données par les élèves, à Rouffach et dans d'autres églises des environs.

Bâtie sur le thème de l'humoresque, Musicalta 2019 accueillera des solistes renommés de la scène internationale dont Simon Ghraichy, le quatuor à cordes Yako, Andreas Schmidt, Miku Nishimoto-Neubert, Lihay Bendayan, Carine Zarifian, Florent Mayet, Geneviève Létang, Yuuki Wong, Véronique Bonnecaze, Lionel Avot, le Duo Nicora-Baroffio, Maude Georges ainsi que l'Orchestre et le Choeur de l'Académie du festival.
Propos recueillispar Jean-Marie SCHREIBER