Veiller sur les aînés durant la canicule

Publié dans le panorama le Dimanche 21 juillet 2019 à 06:19:10

© Dna, Dimanche le 21 Juillet 2019 
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

seniors  Appel à bénévolat 
Veiller sur les aînés durant la canicule
Via plusieurs dispositifs, les associations du Réseau APA veillent sur les aînés, afin que les épisodes de fortes chaleurs soient surmontés avec plus de confort. 
 

 
Le plan canicule niveau orange devrait être à nouveau déclenché dès la semaine prochaine ! Le Réseau APA est à la recherche de bénévoles, afin de compléter ses plateformes téléphoniques dédiées à Mulhouse et Colmar.

Depuis l'impact sanitaire de grande ampleur survenue en 2003 causant une surmortalité des personnes fragiles, le Réseau APA renouvelle son opération de veille rapprochée chaque année et organise une plateforme téléphonique en cas de déclenchement du plan canicule par la Préfecture.

Plus de 2 000 aînés sont ainsi contactés par téléphone en cas de déclenchement officiel du Niveau 3 de l'alerte canicule par la Préfecture, comme cela a déjà été fait fin juin.

« Notre défi est de mettre en place l'organisation adaptée pour être en capacité de passer ces 2000 appels téléphoniques en une journée ! » explique Catherine Breysach, responsable du bénévolat au Réseau APA. Concrètement 5 questions sont posées lors d'un appel. L'ensemble des réponses, ainsi que le ressenti de l'appelant, permettent alors de qualifier la situation de la personne fragile. Quand les personnes âgées ne répondent pas au téléphone, les appelants cherchent à joindre la famille pour s'assurer que tout va bien. Si la personne se sent mal, une intervention à domicile est mise en place.
Repérer les personnes les plus fragiles

« Les personnes âgées ne ressentent plus de la même manière la sensation de soif, ni de faim », explique Marc Nicot, responsable du service de livraison de repas APAMAD, membre du Réseau APA. Voilà donc tout l'objectif de ce Plan Canicule : éviter la déshydratation, l'aggravation d'un état de santé, et le coup de chaleur. Pour déterminer qui en a besoin, les associations du Réseau APA repèrent tout au long de l'année sur leurs 30 000 bénéficiaires, ceux en situation de fragilité du fait de leur état de santé ou de leur isolement social Le Réseau APA est par ailleurs référent pour les villes de Colmar et Mulhouse et contacte de la même manière toutes les personnes qui se sont inscrites sur les listes canicule.

L'exposition à de fortes chaleurs constitue une agression pour l'organisme. Certains symptômes doivent alerter : des crampes musculaires (au niveau des bras, des jambes, du ventre...), des étourdissements, une faiblesse ou encore une insomnie inhabituelle. Il faut alors cesser toute activité pendant plusieurs heures, se rafraîchir et se reposer dans un endroit frais, et consulter un médecin si les symptômes s'aggravent ou durent.
Un élan de solidarité

Bien que ce dispositif soit déjà mis en place, son bon fonctionnement n'est possible qu'avec l'engagement de tous : salariés et bénévoles. Tous les ans, des personnes se portent volontaires pour aider le Réseau APA à contacter les personnes âgées haut-rhinoises et vérifier qu'elles supportent l'épisode caniculaire. « Ma grand-mère vit seule, je serais contente que quelqu'un l'appelle pour vérifier qu'elle aille bien, je me suis donc dit que je pouvais aussi le faire à plus grande échelle » explique Élodie une volontaire.

Ceux qui souhaitent se porter volontaire et consacrer quelques heures pour téléphoner à partir des centres d'appels du Réseau APA (Colmar ou Mulhouse), en cas de déclenchement du Plan Canicule, peuvent ainsi dès à présent se faire connaître auprès de Catherine Breysach Des actions simples sont aussi possibles : veiller sur son voisin de palier âgé et s'assurer que tout va bien pour lui pendant cette période de forte chaleur !
Pour se porter bénévole : cbreysach@apa.asso.fr ou 06 63 13 14 23.

Pour se porter bénévole : cbreysach@apa.asso.fr ou 06 63 13 14 23.