Ecotaxe: plaidoyer pour une extension au sillon lorrain

Publié dans le panorama le Vendredi 19 juillet 2019 à 05:40:00

© Dna, Vendredi le 19 Juillet 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

grand est  Transports
Ecotaxe: plaidoyer pour une extension au sillon lorrain
 

 
Quatre élus socialistes du Grand Est ont conjointement adressé ce jeudi une lettre ouverte à la toute nouvelle ministre de la Transition Écologique et Solidaire, Élisabeth Borne, ainsi qu'au président (LR) du conseil régional du Grand Est, Jean Rottner. Les cosignataires de ce texte (Pernelle Richardot, présidente du groupe socialiste, républicain et citoyen au conseil régional ; Olivier Jacquin, sénateur de Meurthe-et-Moselle ; Valérie Beausert-Leick, 1ère vice-présidente du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle ; Dominique Potier député de Meurthe-et-Moselle) en ont après une disposition prévue dans le projet de loi relatif aux compétences de la future Collectivité Européenne d'Alsace (CEA).
« Report massif du trafic routier »

Pour mémoire, ce texte, qui doit définitivement être adopté par le parlement en cours de semaine prochaine (cf. nos éditions du 12 juillet), autorise - entre autres - la mise en place d'une écotaxe sur le territoire alsacien. Sur celui-ci uniquement, et non pas sur l'ensemble du territoire de la Région Grand Est... Pour les quatre élus socialistes, c'est bien là que le bât blesse : « Nous regrettons la suppression par le gouvernement de l'article [...] qui étendait [l'écotaxe] aux départements du sillon lorrain : Moselle, Meurthe-et-Moselle et Vosges [...]. Cantonner la redevance poids lourds au seul territoire alsacien aura pour conséquence directe un report massif du trafic routier, notamment de marchandise, vers [...] l'A31 qui est déjà saturée ; et donc une augmentation significative de la pollution sur ce territoire. » Et les signataires de conclure : « Si nous avons toujours soutenu la fusion des deux départements alsaciens, notre position a également été constante pour que cette nouvelle collectivité ne puisse évoluer qu'au sein de la Région Grand Est. » Rien n'assure pour autant que le gouvernement leur donnera satisfaction, en décidant d'étendre par voie d'ordonnance le périmètre d'application de la future écotaxe.
Emmanuel DELAHAYE