Dannemarie Conseil municipal Elections 2020: ces petites phrases qui alimentent le suspense !

Publié dans le panorama le Jeudi 18 juillet 2019 à 05:48:02

© Dna, Jeudi le 18 Juillet 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

Dannemarie  Conseil municipal
Dannemarie Conseil municipal Elections 2020: ces petites phrases qui alimentent le suspense !
Alors que l'adjoint Alexandre Berbett est déjà parti en campagne, le maire de Dannemarie, Paul Mumbach continue d'alimenter le suspense sur ses intentions pour les élections municipales de 2020. Et il semble y prendre un... malin plaisir !

 
L'originalité des séances de conseil municipal de Dannemarie tient dans le fait que même quand l'ordre du jour est totalement insipide et limité aux affaires courantes, il y a toujours une petite phrase lâchée par l'un ou l'autre qui permet d'alimenter la chronique. Ainsi en était-il encore mardi soir lors de la dernière séance avant la pause estivale. On l'a dit, l'ordre du jour était d'un ennui mortel, à tel point d'ailleurs que pas mal d'élus avaient manifestement préféré rester sous le parasol ! Le quorum nécessaire à la tenue de la réunion a tout juste été atteint. Seuls dix édiles s'étaient déplacés. Ils ont expédié les affaires courantes en moins de trois quarts d'heure de réunion.

Trois quarts d'heure de réunion à peine ! D'ordinaire, tout le monde se serait réjoui de cette vélocité ! Mais là, on a perçu chez les présents comme une légère frustration quand le maire Paul Mumbach a dit « bon, ben, je lève la séance ». C'est que depuis la réunion de juin et la spectaculaire annonce de candidature de l'adjoint Alexandre Berbett, tout le monde s'attend à ce que d'autres prétendants sortent du bois à tout moment. Et ce n'est pas le ton légèrement sarcastique employé mardi soir par Paul Mumbach qui brisera la suspense. Au contraire. « J'ai distribué ces jours derniers, non pas des tracts électoraux, mais les Parenthèses (le journal communal ndlr). Pour les tracts électoraux, ce n'est pas le moment... du moins pas encore », s'est d'abord amusé le maire avant d'en remettre une dose en fin de réunion en lâchant un « tient, personne n'a de déclaration à faire ce soir ?». Une allusion à peine voilée à la candidature de l'adjoint Berbett qui a donc choisi de rompre avec la majorité et de faire cavalier seul.

Un petit jeu du chat et de la souris auquel même l'opposition « canal historique » s'est prêtée ! La conseillère Jocelyne Zanger a ainsi d'abord tenté la ruse pour gratter des infos. Elle a interrogé le maire sur le calendrier du scrutin. « Jusqu'à combien de temps avant le vote on peut se déclarer ? ». Mais n'obtenant pas de réponse et n'y tenant visiblement plus, elle a fini par lâcher franchement : « bon, si j'ai bien compris ce n'est pas ce soir qu'on saura quelque chose ».

« Sur ce, je vous souhaite un bon été », a finalement conclu Paul Mumbach non sans en rajouter une dernière couche : « et un bon repos, personnellement je prends toujours un bon repos avant les grandes décisions ».

Bref, le suspense pré électoral continuera donc d'alimenter la chronique estivale à Dannemarie. Surtout que les élus locaux sont de parfaits aoûtiens. Ils ne se réuniront plus avant la rentrée. La prochaine séance de conseil municipal est programmée pour le mardi 17 septembre. On a hâte d'y être !
Julien STEINHAUSER