Au Gaschney, les pylônes du vieux télésiège sont tombés

Publié dans le panorama le Jeudi 18 juillet 2019 à 05:45:59

© Dna, Jeudi le 18 Juillet 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

Massif vosgien
Au Gaschney, les pylônes du vieux télésiège sont tombés
La station de ski du Gaschney vient de perdre simultanément son vieux télésiège et retrouver peut-être un repreneur miracle pour ses pistes alpines.
 

 
Construit en 1970, le télésiège du Gaschney a été démonté. Les sièges seront vendus aux collectionneurs ou aux nostalgiques à la rentrée.
L'été est brûlant au Gaschney. Dans la plus grande discrétion, le syndicat mixte des stations de montagne de la vallée de Munster vient de faire enlever le vieux télésiège du Petit Hohneck construit en 1970. À l'arrêt depuis au moins 20 ans, son enlèvement n'est pas une surprise. Il était programmé depuis longtemps, et même réglementaire en raison de sa longue inactivité.

Ce télésiège était peut-être le premier d'Alsace, à en croire les spécialistes. Il faisait 813 mètres de long avec un dénivelé de 290 mètres. Les véhicules deux places - 80 sièges en tout - permettaient aux skieurs de grimper de 1000 à 1290 mètres d'altitude. Ils débouchaient sur une vue panoramique grandiose sur le massif vosgien, la plaine d'Alsace, la Forêt-Noire, les Alpes...
Le retour du ski cet hiver ?

Engagés dans un projet de transformation du Gaschney en temple des sports de pleine nature, les élus de la vallée voulaient faire place nette pour accueillir ces nouveaux pratiquants. Pierre Gsell, le président du syndicat, invoque aussi l'argument sécuritaire, après une aussi longue interruption, « avec des morceaux de ferraille qui menaçaient de tomber à tout moment ».

La chute de ces pylônes a parfois suscité de l'émotion chez les amoureux du site. De la satisfaction, souvent, ou un sentiment de gâchis, parfois, comme chez le maire de Muhlbach-sur-Munster. Patrick Althusser déplore « qu'on n'ait pas étudié ou cherché des alternatives ». Une « fausse polémique » selon Pierre Gsell pour qui « ce télésiège n'a jamais été rentable ».
« Tractations très avancées »

Ce ne sera peut-être pas la seule nouveauté de l'année au Gaschney. Contre toute attente, la station de ski pourrait fonctionner à nouveau cet hiver, alors qu'on la pensait fermée à jamais. Les tractations sont « très avancées » entre un potentiel repreneur et les actionnaires de la société Gaschney 360° qui avaient lâché l'affaire il y a un an « faute de volonté politique ».

Le candidat à la reprise ne vient pas de très loin : il s'agit de la société Montagne évolution installée à Luttenbach-près-Munster. Présidée par Mickael Gerloff, elle est spécialisée dans la maintenance et le montage de remontées mécaniques. C'est elle qui vient précisément d'assurer le démontage du télésiège du Gaschney. On saura cet été encore si la station (re) verra l'hiver.
Philippe VIGNERON