MULHOUSE : Le conseil de développement livre ses pistes en matière de tourisme

Publié dans le panorama le Mercredi 17 juillet 2019 à 06:11:32

© Dna, Mercredi le 17 Juillet 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

AGGLOMÉRATION Économie
MULHOUSE : Le conseil de développement livre ses pistes en matière de tourisme
Pour offrir de nouvelles perspectives à M2A, le conseil de développement de l'agglomération mulhousienne vient de remettre son rapport sur le tourisme. Avec des pistes et des propositions pour envisager l'avenir.
 

 
Un groupe de touristes italiens, venus de Maranello, suivent une visite guidée autour du Musée historique de Mulhouse.
Réunis dans le sous-sol de la maison During à Mulhouse, des représentants du conseil de développement de l'agglomération mulhousienne ont présenté, mardi 25 juin, leurs conclusions sur le thème « L'attractivité touristique de Mulhouse Alsace agglomération : Réflexions pour une ambition renouvelée ». Quatorze personnes ont composé ce groupe de travail qui a travaillé sur ce thème à partir de mai 2018. Dix réunions ont eu lieu pour faire fructifier « l'expertise des citoyens et membres de ce conseil ».

Les travaux ont été basés sur des chiffres de l'Observatoire régional du tourisme. « Il fait état de 1,4 million de touristes sur M2A (Mulhouse Alsace agglomération) pour la période de référence, de juillet 2016 à août 2017 », explique Roland Lemmel, un des membres de ce groupe de travail. Parmi les premiers éléments mis en avant : « Le touriste qui vient à Mulhouse dépense moins que dans le reste de la région, soit 39 EUR contre 65 EUR dans le reste de l'Alsace ». Autre point relevé : en matière d'hébergement, 44 % des touristes sont accueillis dans leur famille ou chez des amis. « Cela semble être une particularité de Mulhouse. » Côté chiffre, le tourisme génère 4400 emplois dans ce bassin et 3,6 millions d'euros de recettes.
En quête d'un grand rendez-vous qui identifie Mulhouse et sa région

Ces constats faits, la première critique tombe. « Nous constatons de nombreuses actions touristiques mal exploitées. Elles manquent de coordination entre les différents acteurs concernés. » Le groupe de travail, regrette, par exemple, que la manifestation Trois pays à vélo n'ait pas été prolongée jusqu'à Mulhouse et environs. Baptisée SlowUp Basel, elle permettra de découvrir la région des Trois Frontières, le 15 septembre. « Nous avons quand même un réseau cycliste important dans le secteur. Il serait judicieux d'en faire partie. »

Pour ces responsables, « il manque une politique évènementielle concertée, il n'existe plus un grand rendez-vous national qui identifie Mulhouse et sa région, à l'instar de la Parade automobile », note Philippe Aubert, président du conseil de développement de l'agglomération. Et de mettre en avant Folie'Flore, le Parc zoologique et botanique de Mulhouse, « qui pourraient être des pistes à explorer ».

Autre regret : le « manque d'intérêt, côté M2A », pour les territoires limitrophes du sud du département ainsi que les régions frontalières de la Suisse et de l'Allemagne. « Il se prépare actuellement le Landesgarten show en 2022 à Überlingen (près du lac de Constance), il serait bien que M2A y soit présente », suggère Roland Lemmel.

Les seniors constituent toujours une cible touristique intéressante, car disponibles toute l'année. Autre développement proposé : « L'amélioration de la culture de l'accueil, avec des actions de formation adaptées. C'est aussi l'image de Mulhouse. » Ces bénévoles proposent aussi d'installer rapidement des guichets d'accueil à la gare de Mulhouse et à l'EuroAirport. « Il s'agit de portes d'entrées touristiques essentielles dans le sud de notre département. Il n'y a pas de moyen de se renseigner sur place », précise le président.

Le conseil de développement est constitué de 122 membres issus de M2A. « Il n'est pas question pour nous d'être des experts, nous rapportons la voix des habitants de ce territoire », conclut Philippe Aubert.
Sabine HARTMANN