Colmar Une fête nationale multicolore et sonore

Publié dans le panorama le Lundi 15 juillet 2019 à 06:22:00

roits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF
Colmar Une fête nationale multicolore et sonore
 

 
En souvenir de ses origines musicales avec Saïan Supa Crew, Sly Johnson a repris « Billie Jean » ou « Angela » en beatbox. Photos L'Alsace /Christelle DIDIERJEAN
La Ville de Colmar a invité le public, ce samedi 13 juillet, à sa 28e Nuit multicolore pour célébrer la Fête nationale.

Dans un format figé depuis plusieurs années et qui a fait ses preuves, la manifestation a une nouvelle fois attiré un large public, environ 10 000 personnes, sur le parking de la Manufacture où une grande scène a été installée pour accueillir en première partie de soirée Sly Johnson. Le chanteur français est un caméléon musical.

Connu notamment pour sa participation au collectif Saïan Supa Crew, il était présent samedi soir avec son groupe The 74 ers. Il a repris « Angela » ou « Billie Jean » en beat box avant de passer a une prestation plus funk et endiablée. Pour les mélomanes, Sly Johnson sera de retour à Colmar le 20 septembre avec une autre formation, Weare4, pour le festival de jazz.
« Un carrefour où tout le monde se rencontre »

Le magicien colmarien, Adrien Wild, a été une nouvelle fois invité par la municipalité, pour présenter des extraits de son spectacle. « C'est devenu un rituel, une manière pour moi de remercier les Colmariens, de leur dire qu'on pense toujours à eux », souligne l'illusionniste qui n'oublie pas que « tout a commencé avec eux ». En effet, il a fait ses premières scènes dans la cité Bartholdi il y a 11 ans. « C'est toujours un moment particulier, on a envie de donner beaucoup, en marque de reconnaissance. La Nuit multicolore est un carrefour où tout le monde se rencontre ». Après un numéro de lévitation et celui du carton volant, sa prestation a été légèrement écourtée pour laisser la place aux feux d'artifice. Mais il promet déjà de revenir en 2020 avec « un nouveau numéro complètement dingue, une expérience immersive ».

À 23 h précises, les premières fusées multicolores illuminent le ciel colmarien. Le point culminant de la soirée et qui attire toujours autant le public. Dix-huit minutes d'un show pyrotechnique qui met des étoiles dans les yeux des spectateurs quel que soit leur âge.
Des reprises pop rock

Pour terminer la soirée en musique, la municipalité avait invité Switch, un groupe local. « Je suis déjà venu à la Nuit multicolore à plusieurs reprises avec Push up et The Bro mais c'est la première fois avec cette formation », précise Sébastien Kanmacher, le chanteur de Switch. « L'événement est vraiment chouette, l'ambiance, l'accueil, le public », souligne le musicien qui apprécie « la grande scène et les moyens mis en oeuvre ». Conscient que « les gens viennent principalement pour le feu d'artifice », avec sa formation de sept musiciens, il a distillé sur la scène les reprises pop rock des années 1970 à nos jours, en passant par U2, Lenny Kravitz, Téléphone et Queen. Un choix musical qui a séduit le public encore nombreux.
Christelle DIDIERJEAN PLUS WEB : Voir notre diaporama sur www.lalsace.fr