Lors de la fête nationale, des figures mises à l'honneur

Publié dans le panorama le Lundi 15 juillet 2019 à 06:17:10

© L'alsace, Lundi le 15 Juillet 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF
Lors de la fête nationale, des figures mises à l'honneur
 

 
 
La traditionnelle cérémonie du 14 Juillet a prêté son cadre à des décorations diverses. Outre un hommage appuyé aux jeunes sapeurs-pompiers (JSP), les sapeurs-pompiers ludoviciens ont été mis à l'honneur : l'adjudant-chef Paul Pouviot s'est vu agrafer la médaille d'honneur des sapeurs-pompiers pour trente années d'ancienneté. Le récipiendaire a « eu à gérer des situations délicates, au risque de sa vie. Son professionnalisme est cité comme exemple ».
« Un sportif qui force l'admiration »

La médaille de porte-drapeau a été remise par le lieutenant-colonel Elser à Émile Mougenot, « fidèle parmi les fidèles, pour cinq années au service de la Mémoire ».

Les insignes de chevalier dans l'Ordre national du Mérite ont été agrafés par le maître principal Yves Girard au maître principal Fabien Reymann. « Les valeurs humaines et les mérites du maître d'armes, président des réservistes de la marine d'Alsace, cadre dans le dispositif de la préparation militaire de Belfort, est digne de tous les éloges. C'est également un sportif qui force l'admiration », dixit Albert Elser.
Un nouveau drapeau

Béni au nom de toutes les communautés religieuses par le curé Philippe Amecy, un nouveau drapeau a été remis à Édith Brugièregarde, présidente de l'association Les fils des tués du Haut-Rhin. Les parrain et marraine ont pour noms Marie-Claude Muller et Albert Elser. La bonne garde du drapeau a été confiée à Martial Raggazzi.

Comme le veut maintenant une tradition bien établie, le défilé orchestré par Gilles Higelin, adjoint au chef du centre principal de Saint-Louis, a été ouvert par l'Orchestre d'harmonie de Saint-Louis et la Batterie fanfare de Bourgfelden, dirigée par Jean-Claude André et Émilie Chabrol. Le groupe folklorique Les Trois Lys a précédé les officiels - au premier rang desquels René Danési, sénateur du Haut-Rhin, Pascale Schmidiger, vice-présidente du conseil départemental et Alain Girny, président de Saint-Louis Agglomération (SLA) - ainsi que les anciens combattants et les porte-drapeaux. Tous ont rejoint le parvis de l'hôtel de ville, lieu de diverses allocutions. Les engins motorisés des sapeurs-pompiers ont fermé le défilé.
Paul-Bernard MUNCH