Carola-Wattwiller choisit le packaging plus durable

Publié dans le panorama le Vendredi 05 juillet 2019 à 06:09:23

© L'alsace, Vendredi le 05 Juillet 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF
Carola-Wattwiller choisit le packaging plus durable
 

 
L'entreprise veut trouver une alternative au plastique. Photo DNA /Julien KAUFFMANN
« Le packaging est un enjeu majeur qui permet de contribuer à la bonne santé de l'environnement et des personnes », fait valoir Valérie Siegler, directrice générale de Carola-Wattwiller. Cette volonté n'est pas nouvelle.

Entre 2010 et 2015, l'entreprise a réduit de 20 % son empreinte carbone. En l'espace de vingt ans, le poids des bouteilles Wattwiller a diminué de 20 % et celui des contenants Carola de 15 % depuis 2014. Les films d'emballage ont eux aussi été allégés et des éco-packs ont été conçus. La marque Wattwiller a été la première dans notre pays à proposer un film d'emballage à base de 100 % de matière recyclée. Grâce à ces actions, la société a vu ses émissions de CO2 fondre de près de 20 % entre 2010 et 2015. Depuis 2016, ses sites sont neutres en carbone. Elle a obtenu plusieurs labels pour sa politique environnementale.

Ce n'est pas tout. L'installation d'une ruche sur chaque site permet aujourd'hui d'évaluer la qualité environnementale du territoire. Chaque projet engagé fait l'objet d'une consultation de l'ensemble des salariés. Une idée qui porte ses fruits, puisque 75 % du personnel estime qu'« il fait bon travailler dans l'entreprise ».
Avec TheSeaCleaners d'Yvan Bourgnon

Aujourd'hui, le groupe veut aller encore plus loin avec Source of Change. L'opération, qui intègre tout le processus de fabrication jusqu'au recyclage ou à la réutilisation, tient en quatre objectifs : réduire, recycler, réinventer et rétablir.

Le fabricant d'eaux minérales va continuer à faire chuter son empreinte carbone et plastique. « En 2020, tous nos plastiques seront neutres en carbone ». Pour atteindre ce but, il est accompagné par la Science Based Targets Initiative, un programme placé notamment sous l'égide de l'ONU et du WWF afin que le réchauffement climatique ne progresse pas au-delà d'1,5 %. L'entreprise alsacienne participe ainsi à un programme de réhabilitation d'un puits d'eau potable au Rwanda. Elle fait partie de la dizaine de sociétés agroalimentaires à bénéficier de ce soutien. Les efforts portent aussi sur l'empreinte environnementale des produits du groupe qui doit diminuer de 60 % d'ici à 2030.

« L'ensemble du packaging est déjà à 100 % recyclable. En 2025, il sera issu à 100 % de matériaux recyclés ». Le troisième axe consiste à « innover dans la conception et dans les formats réutilisables ». L'ambition est de parvenir à créer et à recycler à l'infini selon les préceptes du Cradle to Cradle (du berceau au berceau). Des recherches seront mises en oeuvre afin de trouver une alternative au plastique en optant pour du matériau à base de végétal ou de bio plastique. Carola-Wattwiller prévoit également de doubler la part de formats réutilisables d'ici à 2025. La création en avril dernier d'Alsace Consigne, avec Zéro Déchet Strasbourg, Météor et Lisbeth, encourage la récupération de verre. Une réflexion est également en cours pour améliorer l'acheminement des eaux vers les consommateurs. Le laboratoire interne, The Waterhouse Lab, y travaille.

L'entreprise, enfin, poursuivra son combat contre l'accumulation des déchets. Une initiative qui passera par la sensibilisation des consommateurs. Le mot d'ordre : zéro déchet sauvage ! Des actions verront le jour avant la fin de l'année là où sont implantées les usines, dans le Pays de Ribeauvillé et sur le territoire de la communauté de communes de Thann-Cernay. Depuis l'an dernier, Spadel est partenaire de l'organisation The SeaCleaners, l'association créée par le navigateur Yvan Bourgnon pour débarrasser les mers des déchets plastiques.
Michelle FREUDENREICH