Bartenheim Conseil municipal : Les élus font front contre la carte scolaire

Publié dans le panorama le Vendredi 05 juillet 2019 à 05:48:05

© Dna, Vendredi le 05 Juillet 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

Bartenheim Conseil municipal
Bartenheim Conseil municipal : Les élus font front contre la carte scolaire
En conseil municipal, mardi, le maire de Bartenheim, Jacques Ginther, a abordé la carte scolaire. Et a appelé à la mobilisation concernant la répartition des collégiens de la commune, qui doivent fréquenter un collège différent en fonction de leur lieu de résidence.

 
Les collégiens domiciliés à Bartenheim-la-Chaussée dépendent du collège Forlen de Saint-Louis. Une aberration selon les élus.
Lors d'une séance du conseil municipal pré-estivale à l'ordre du jour peu fourni, ce sont les points divers abordés en fin de réunion qui ont engendré le plus de débats. Le maire, Jacques Ginther, en a profité pour parler de la carte scolaire, en ce qui concerne les collégiens notamment. Car Bartenheim est dans une situation pour le moins ubuesque : les élèves de la commune dépendent tous du collège Françoise-Dolto de Sierentz, à l'exception de ceux de Bartenheim-la-Chaussée, qui doivent se rendre au collège Forlen de Saint-Louis. Pour la rentrée prochaine, quatre élèves de La Chaussée sont concernés et leurs parents ont effectué une demande de dérogation au rectorat pour qu'ils fréquentent l'établissement scolaire sierentzois. Le maire de Bartenheim a appuyé cette demande, avec pour argument principal qu'il devait être logique que les élèves d'une même commune soient tous scolarisés au même endroit. La réponse du rectorat est arrivée il y a quelques jours et ces dérogations ont été acceptées pour la rentrée prochaine, mais « à titre exceptionnel », est-il précisé. Une issue favorable, donc, mais une réponse loin de satisfaire le premier magistrat, qui entend « se battre pour changer cette répartition » et faire en sorte que les futurs collégiens de Bartenheim-la-Chaussée soient automatiquement rattachés au collège Dolto de Sierentz.

Jeunes migrants.- Autre sujet abordé en fin de séance, la situation des mineurs migrants accompagnés par le service d'aide sociale à l'enfance (ASE) du Département et hébergés dans un hôtel de Bartenheim. Jacques Ginther a rencontré dernièrement le directeur de l'ASE pour faire le point et ce dernier lui aurait garanti que cette situation était temporaire, le temps que des foyers d'hébergement soient ouverts à Mulhouse. Il a précisé que la plupart de ces jeunes sont « des migrants économiques, seuls 4 % d'entre eux venant de pays en guerre ». Et que, dès qu'ils auront atteint la majorité, ils quitteront l'hôtel, l'ASE se chargeant de les accompagner en leur trouvant du travail, dans le domaine de la restauration notamment, où les besoins sont nombreux. « J'ai l'impression que les relations sont bonnes et que tout se passe bien avec la population, a déclaré le maire. Même si, sur les réseaux sociaux, certains les accusent de voler des vélos et des trottinettes. »

Motions.- Le conseil municipal de Bartenheim a adopté trois motions. La première concerne le renforcement des moyens à la trésorerie de Saint-Louis, les élus jugeant les délais de traitement des mandats et des titres beaucoup trop longs, avec des dépenses réglées dans un délai moyen de deux mois au lieu des 30 jours légaux. Un courrier de la DDFIP (Direction départementale des finances publiques) précise que cette situation exceptionnelle est due à un agent en longue maladie et à deux autres en congés maternité, mais que tout devrait rentrer dans l'ordre au 1er septembre. Une réponse loin de satisfaire les élus, qui ont tout de même approuvé cette motion. La deuxième motion concerne le renforcement de moyens à La Poste. Les conseillers s'inquiètent de la situation dans les bureaux de poste des Trois frontières, ceux de Kembs et de Blotzheim étant fermés quasiment tout le mois de juillet par manque de personnel, alors que des fermetures temporaires menacent aussi les autres communes : Sierentz, Bartenheim, Hégenheim et Saint-Louis.

Dans un courrier envoyé cette semaine, La Poste assure que ces bureaux de poste fonctionneront normalement cet été. La troisième et dernière motion approuvée mardi soir émanait du groupe d'opposition qui souhaitait que les élus se prononcent sur l'état d'urgence climatique. La conseillère Béatrice Meyer a rappelé l'urgence de la situation et la nécessité d'agir, même à l'échelle du conseil municipal, qui s'engage désormais à tenir compte de l'impact sur le climat de toutes les activités, de donner priorité à des entreprises qui atténuent le dérèglement climatique et ses conséquences et de mieux informer la population.
Sébastien SPITALERI