Les Muses, de Clara à Camille aux Dominicains

Publié dans le panorama le Jeudi 04 juillet 2019 à 06:18:40

© Dna, Jeudi le 04 Juillet 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

Guebwiller  Festival des Musicales de Bagatelle
Les Muses, de Clara à Camille aux Dominicains
Les Dominicains de Haute Alsace ont accueilli pour la seconde fois le festival « Les Musicales de Bagatelle » organisé par la fondation Banque populaire, intitulé « Les Muses, de Clara à Camille ».
 

 
L'histoire musicale présentée par « les Muses », de Clara à Camille.
La Génération Fondation Banque Populaire, 100 % féminine pour l'occasion, a invité le public à découvrir, le temps d'une soirée, le génie des muses « de Clara à Camille ».

De Clara Schumann, pianiste virtuose qui a donné plusieurs concerts à Guebwiller, jusqu'à la toute jeune Camille Pépin, dernière lauréate compositrice de la Fondation, c'est toute une sensibilité qui apparaissait dans le programme. Les mélomanes ont pu apprécier le romantisme échevelé jusqu'aux rythmes endiablés de 2019, en passant par l'impressionnisme du début du XXe siècle.

À la manière d'une émission de radio à l'époque de l'ORTF, Rodolphe Bruneau-Boulmier, producteur sur France Musique (émission En pistes) et directeur artistique de la Fondation Banque populaire, a présenté au cours de la soirée les cinq muses qui font la part belle à la jeune création.
De jeunes talents et des créatrices de premier plan

Camille Pépin, 29 ans, est l'une des compositrices les plus prestigieuses de sa génération. Hermine Horiot, 33 ans, maîtrise parfaitement le violoncelle et a déjà sorti deux albums. Hélène Fouquart, avec son master de piano mention très bien, est lauréate de plusieurs concours internationaux. Formée au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, Célia Oneto Bensaid possède ses masters de piano, d'accompagnement et de musique de chambre avec les meilleures distinctions. Raphaëlle Moreau a commencé le violon à l'âge de 4 ans. Elle finit actuellement un master soliste dans la classe de Renaud Capuçon en Suisse tout en suivant un cursus de diplôme d'artiste interprète au Conservatoire de Paris.

Qu'elles soient des pianistes virtuoses, compositrices ou pédagogues, l'histoire musicale compte désormais de jeunes talents supplémentaires et des créatrices de premier plan.