Thur et Doller Grand débat national : À l'heure des bilans

Publié dans le panorama le Mercredi 15 mai 2019 à 05:54:42

© Dna, Mercredi le 15 Mai 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

Thur et Doller Grand débat national
Thur et Doller Grand débat national : À l'heure des bilans
Au total, près de 400 citoyens ont participé aux réunions du grand débat national organisées dans le Pays Thur Doller. Le conseil de développement du PETR a présenté aux maires le bilan des sept réunions qu'il a organisées avec les communes.

 
Une synthèse collective a été réalisée à l'issue de chacune des réunions comme ici à Bitschwiller-lès-Thann.
À l'issue de chacune des sept réunions, les constats et les propositions formulés ont fait l'objet d'un traitement rigoureux et les verbatims ont été déposés sur le site internet du grand débat national. Ce sont les points clés de ces verbatims qui ont été commentés devant les 23 édiles présents à la conférence des maires, sur les 46 que compte le Pays Thur Doller.

Au crédit des sept réunions, selon Francis Martin, le président du conseil de développement, il faut inscrire « l'état d'esprit ouvert et constructif » et la participation des gilets jaunes de Burnhaupt-le-Haut et de Cernay. Le président de l'instance organisatrice fait en revanche remarquer que le résultat de ces débats n'est « pas représentatif de la population, du fait du nombre de participants limité (0,4 % des habitants), de la sous-représentation des femmes et des jeunes et de l'absence de personnes issues de l'immigration ».

L'analyse des réunions suit leur déroulé : aux constats soulevés par les participants succèdent les propositions. « Nous ne nous sommes pas interdit des sujets qui n'étaient pas prévus par les quatre grands thèmes inscrits au grand débat national », insiste Francis Martin. La synthèse inclut une rubrique complémentaire des quatre thèmes fixés au niveau national : « Par clarté, j'ai choisi de placer tous les points qui concernent le local à part », explique le président. Ci-après sont évoqués, thème par thème, les points clés les plus représentatifs.
Transition écologique

La demande de la promotion des transports en commun est très appuyée (incitations, développement du maillage, en particulier en zone rurale...), une véritable politique de « mobilité vélo » est attendue (amélioration et développement des pistes cyclables « sécurisées », invitations...). La pollution lumineuse a été pointée du doigt à de nombreuses reprises. Les participants attendent des aides à la rénovation et à l'isolation énergétique. Au centre de leurs préoccupations figurent le développement des circuits courts, la promotion des produits locaux, la réduction des emballages, qui doit passer par la « remise en place des emballages consignés » et l'interdiction des pesticides. La mise en place de l'écotaxe a été exigée à plusieurs reprises, mais le déstockage total des déchets de Stocamine est une réclamation plus fréquente encore.

Le grand débat ce sont aussi des points de vue contradictoires : la TVA est considérée comme juste par certains, injuste par d'autres. « En ce qui concerne la politique fiscale, note Francis Martin, les gens demandent plus d'informations et d'explications. Ils ont besoin de savoir pourquoi ils paient des impôts. Ils ont aussi besoin de davantage d'égalité. »

De nombreux participants demandent que l'impôt sur le revenu soit payé par tous les citoyens et que le nombre de tranches et la progressivité du barème soient revus. La réduction du train de vie et des dépenses de l'État est une préoccupation constante. Ainsi, la proposition la plus souvent formulée est celle de la diminution des émoluments, privilèges, retraites des élus et des représentants de l'État.

La revalorisation et l'indexation des retraites sont souvent évoquées. La demande du rétablissement de l'impôt de solidarité sur la fortune est fréquente. Les participants demandent aussi des contrôles exhaustifs des aides accordées aux entreprises et aux collectivités.

« Globalement, les participants demandent que les élus les représentent mieux et rendent compte de leur mandat », résume Francis Martin. Parmi les propositions les plus fréquentes, la diminution du nombre d'élus, la présence obligatoire des parlementaires, la suppression du Sénat, la prise en compte du vote blanc et l'évaluation sur résultat du travail des élus. La mise en place du référendum d'initiative citoyenne (RIC) est l'une des propositions qui a été le plus souvent formulée. Sur le thème de l'immigration, Francis Martin a relevé des propos « très clivants ». Les participants attendent aussi la prise en compte et la valorisation du bénévolat et la mise en place d'une éducation civique à l'école.
État et services publics

Plusieurs participants font le constat d'une organisation trop technocratique et centralisée de l'État. La mise en place d'une réelle décentralisation, voire d'un État fédéral, se combine avec le retour aux anciennes régions. La suppression des lois non appliquées et non parues, la réduction du mille-feuille et des instances trop nombreuses sont demandées. Parmi les élus, les maires font figure d'exception : les participants demandent que davantage de pouvoirs leur reviennent. Du point de vue des services publics, la désertification des zones rurales est souvent pointée du doigt.
Plus localement

Les constats principaux concernent l'absence de transports en commun dans la vallée de la Doller et la dangerosité des déchets de Stocamine. Les propositions les plus fréquentes concernent l'amélioration des pistes cyclables et le développement des énergies renouvelables.

De manière globale, les attentes sont fortes envers les élus qui doivent « respecter leurs engagements de campagne et être évalués sur leurs résultats ». L'instauration d'un RIC au niveau local est une demande fréquente.

Les propositions vont dans le sens d'une sortie de l'Alsace de la Région Grand Est, de l'inscription du droit local dans la constitution et de la mise en place d'actions pour lutter contre la désertification des vallées, en particulier contre la fermeture de l'hôpital de Thann.
Textes : Romain GASCON Prochainement les verbatims et la synthèse sur www.pays-thur-doller.fr ; pour les bilans de toutes les réunions locales : www.granddebat.fr/pages/comptes-rendus-des-reunions-locales

Prochainement les verbatims et la synthèse sur www.pays-thur-doller.fr ; pour les bilans de toutes les réunions locales : www.granddebat.fr/pages/comptes-rendus-des-reunions-locales