Alcool : trop peu de modération

Publié dans le panorama le Mercredi 27 mars 2019 à 06:36:29

© L'alsace, Mercredi le 27 Mars 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF
Alcool : trop peu de modération
 

 
Les risques pour la santé commencent dès le premier verre quotidien. P hoto Julio PELAEZ
Pour votre santé, les recommandations sont claires : pas plus de dix verres d'alcool par semaine, pas plus de deux par jour, et au moins deux jours « secs » dans la semaine. Vous ne le saviez pas ? Vous n'êtes visiblement pas le seul... Deux ans après l'adoption de ces « repères de consommation » par l'agence Santé publique France, 10,5 millions de Français continuent de boire en trop grande quantité. Soit près d'un adulte sur quatre.

Souvent associés aux accidents de la route ou aux violences, les dangers de l'alcool sont bien plus larges  et commencent dès le premier verre quotidien. Cancers, maladies cardio-vasculaires ou digestives, hypertension, hémorragies cérébrales : dans un rapport publié le mois dernier, l'agence sanitaire estimait à 41 000 le nombre de morts liées à l'alcool. C'est la deuxième cause de « décès évitables » dans l'Hexagone après le tabac et donc loin devant la pollution atmosphérique ou la nourriture industrielle. Le Centre international de recherche sur le cancer, dépendant de l'OMS (Organisation mondiale de la santé), classe d'ailleurs l'alcool comme substance cancérigène à cause de l'éthanol qu'il contient et de la manière dont cette substance se dégrade dans l'organisme.
Deux fois moins d'alcool qu'il y a 50 ans

Certes, le nombre de buveurs quotidiens dans l'Hexagone est déjà tombé de 24 % en 1992 à 10 % aujourd'hui et la consommation d'alcool a été divisée par deux depuis les années 1960. Mais elle reste à un niveau élevé par rapport à nos voisins et, surtout, ne bouge plus depuis cinq ans. Les chiffres publiés ce mardi par Santé publique France en témoignent : au cours de la semaine précédant l'étude, près d'une personne sur cinq a bu plus de 2 verres d'alcool le même jour, une sur dix avait bu plus de 10 verres et 7,9 % avait consommé de l'alcool plus de cinq jours sur sept. « Ces 24 % de "grands consommateurs" génèrent 80 % des dommages liés à l'alcool: des dommages pour leur santé et des dommages sociaux (accidents, violences sociales, familiales...) », relève l'addictologue Michel Reynaud.

Pour faire entrer les recommandations dans les moeurs, l'agence sanitaire et le ministère de la Santé ont donc lancé mardi une campagne de communication.
Alcoomètre en ligne

Film de 30 secondes, chroniques radio, vidéos dans les salles d'attente d'hôpitaux et les maisons de santé : le slogan « Pour votre santé, l'alcool, c'est maximum deux verres par jour, et pas tous les jours » va être décliné jusqu'au 14 avril. Objectif : «Permettre aux Français de faire le choix éclairé d'une consommation à moindre risque pour leur santé ». Pour évaluer sa propre consommation, un alcoomètre est même disponible en ligne, sur le site alcool-info-service.fr. De quoi faire définitivement lever le coude aux Français ?
A.B.