Au Koïfhus Deuxième édition du rendez-vous porté par la FNAIM : La vitrine de l'immobilier

Publié dans le panorama le Mercredi 27 mars 2019 à 06:13:17

© Dna, Mercredi le 27 Mars 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

Au Koïfhus Deuxième édition du rendez-vous porté par la FNAIM
Au Koïfhus Deuxième édition du rendez-vous porté par la FNAIM : La vitrine de l'immobilier
Dans quel quartier construire ? Où dénicher l'appartement de ses rêves ? La 2e Journée de l'Immobilier, organisée sous l'égide de la FNAIM (fédération nationale de l'immobilier) à Colmar, sera l'occasion de glaner informations utiles et conseils avisés.

 
Les offres sont rares au centre-ville, mais il existe de belles opportunités aux alentours.
Le Koïfhus accueillera une vingtaine de participants, un chiffre plus élevé que l'an passé. S'y retrouveront des agences immobilières, des constructeurs et promoteurs, des prestataires ainsi que des institutionnels. « C'est la FNAIM 68 qui porte cette journée. Elle est aussi partie prenante du salon de l'immobilier de Mulhouse », souligne Valérie Gschwind, d'Immobilier de Haute-Alsace, à Colmar, vice-présidente de la fédération. Le Haut-Rhin connaîtra donc un week-end dédié à l'immobilier. « C'est chouette de proposer à l'ensemble du territoire un rendez-vous immobilier pour tous ».
« Le marché est assez tendu au centre-ville »

Cette journée se déroulera dans un contexte plutôt favorable. Après une année 2016 peu clémente, le marché a repris du poil de la bête en 2017-2018. Les taux sont encore très bas et les banques prêtent volontiers. « Il y a beaucoup de demandes. Au printemps, les gens ont plutôt envie d'une maison ou d'un appartement avec rez-de-jardin. »

À Colmar, le marché est assez tendu au centre-ville. L'on assiste à une augmentation du nombre des meublés de tourisme et il y a peu d'offres. « Aux alentours de Colmar, le marché fonctionne très bien. Les prix des biens sont en fourchette haute et ils partent facilement ».
« Trois chambres, quatre ares, 200 000 EUR »

Le plus demandé ? « Trois chambres avec quatre ares de terrain dans les 200 000-230 000 euros, ce qui correspond à deux salaires moyens. Mais, les biens doivent posséder certains atouts. Les demandeurs n'aiment pas les maisons mitoyennes et souhaitent un jardin de plain-pied ».

Les personnes souhaitant acheter un appartement ou construire une maison, tous ceux qui sont en quête de conseils ou de renseignements sur leur patrimoine sont les bienvenus. Huit agents immobiliers seront au rendez-vous. L'Agence Pierre, A. Gestion Immo, l'agence Rapp, AMG, Franck Berna Immobilier, Ella Immobilier, Landis Munster et Immobilière de Haute-Alsace. Des constructeurs et promoteurs aussi. Le Carré de l'Habitat côtoiera Maisons Néo, Maisons Brand, constructeur présent pour la première fois, SOVIA et SODICO.

Des diagnostiqueurs feront le déplacement comme LCD-67 et, pour la première fois, Diagnostic Immobilier. Deux courtiers : Plurifinances et, un nouveau participant, Premium Finances. La chambre des notaires, l'ordre des géomètres, nouveau venu aussi, le SPICCA (syndicat des propriétaires immobiliers et des copropriétaires Centre Alsace) et l'ADIL (agence départementale d'information sur le logement) occuperont également des stands.
M.F. Samedi 30 mars, de 10 h à 18 h, au Koïfhus, salle Roesselmann - Entrée gratuite.

Samedi 30 mars, de 10 h à 18 h, au Koïfhus, salle Roesselmann - Entrée gratuite.