Sierentz À la cantine, le jus de fruits frais a vraiment la cote

Publié dans le panorama le Mercredi 27 mars 2019 à 06:03:49

© L'alsace, Mercredi le 27 Mars 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF
Sierentz À la cantine, le jus de fruits frais a vraiment la cote
 

 
L'équipe du restaurant scolaire a concocté du jus de fruits frais grâce à une centrifugeuse prêtée par la société ESP d'Illzach. Photos L'Alsace/C.A.
Cent-quatre-vingts kilos de kiwis, mandarines, pamplemousses, ananas, poires, carottes : il y avait du jus de fruit frais au menu de la cantine du collège de Sierentz, jeudi midi. Des aliments issus de producteurs locaux et/ou provenant de l'agriculture biologique.

Françoise-Dolto faisait partie des 24 établissements haut-rhinois participant à l'animation « Je mange bio et local, c'est génial ! », organisée par le conseil départemental du Haut-Rhin. Une savoureuse initiative en ce premier jour de printemps.
« Il y a une prise de conscience »

« La cantine, c'est l'endroit de la coupure pour les élèves. C'est un moment pour leur faire plaisir, les éduquer au goût, notamment au travers du bio. Et il s'agit aussi de mettre en avant les produits locaux pour favoriser les circuits courts : il y a une prise de conscience à ce niveau-là, on le voit bien en ce moment avec les manifestations des jeunes », observe Philippe Chaleuil, le chef cuisinier.

Du goût, du bon, il y en avait dans le breuvage orangé concocté par l'équipe de la restauration scolaire. Après avoir pris leur plateau-repas, les 450 élèves pouvaient ainsi se servir d'une boisson confectionnée sous leurs yeux. Et ils ne se sont pas privés du délicieux nectar, revenant même à plusieurs reprises s'en délecter. « Je trouve que c'est une bonne idée parce que ce n'est pas forcément quelque chose qu'on fait chez nous. On achète tous du jus de fruits en brique ou en bouteille. Et ça permet aussi de faire consommer des fruits à des élèves qui n'en mangent pas », adhère Lisa Ott, 14 ans, élève en classe de 3e.

Le collège Françoise-Dolto est un habitué de ce genre d'opération. Il s'implique tout au long de l'année pour sensibiliser les jeunes aux thématiques de l'alimentation et de l'écologie. Par des animations de ce type, proposées une fois par mois, mais aussi à travers des démarches simples comme des affiches pédagogiques faisant état du nombre de déchets produits chaque jour à la cantine ; ou par la mise en place d'un buffet « déstructuré » pour l'entrée, permettant ainsi aux élèves de choisir ce qu'ils aiment à la place de se voir servir une assiette toute faite.
Chaque jeudi, du pain fait maison

« Nous avons divisé nos déchets par deux en un an, passant de 120 grammes par jour et par élève à 65 grammes. Nous introduisons au moins 30 % de bio dans nos menus chaque semaine, évoque à titre d'exemple Philippe Chaleuil. Tous les jeudis, nous faisons du pain maison. Aujourd'hui, il est à la provençale. On voit que les élèves apprécient et se réjouissent de découvrir la nouvelle recette à chaque fois. C'est aussi l'occasion de nous rapprocher d'eux. »
Caroline ANFOSSI PLUS WEB Retrouvez notre vidéo sur www.lalsace.fr