saint-louis Economie : Le coworking se déploie

Publié dans le panorama le Vendredi 15 mars 2019 à 06:09:16

© Dna, Vendredi le 15 Mars 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

saint-louis Economie
saint-louis Economie : Le coworking se déploie
A Saint-Louis, un espace privé de coworking vient de voir le jour. A la pépinière d'entreprises de Saint-Louis Agglomération, à Schlierbach, un espace similaire est en cours de réalisation. Le coworking correspond à une nouvelle tendance de l'immobilier d'entreprise qui est lié à de nouveaux besoins. Il s'agit donc de se mettre à la page...

 
Le coworking (ici au fief à Saint-Louis), une nouvelle façon de travailler, et de nouveaux besoins en matière d'immobilier d'entreprise.
Tout le monde connaît l'histoire des deux étudiants en informatique qui ont démarré une activité dans un garage et en ont fait une multinationale hégémonique...

Laissons les garages aux automobiles : aujourd'hui, l'immobilier d'entreprise se développe et propose des offres intermédiaires destinées aux entreprises en devenir, startups et autres, dont les besoins en flexibilité et les relatives liquidités ne leur permettent pas de disposer d'un local professionnel à plein-temps. A l'opposé, certains entrepreneurs n'ont pas forcément envie de mélanger les dossiers administratifs et les torchons ménagers, chez eux...
« L'industrie a besoin de prestataires de services pour se développer »

« Sur le secteur des Trois frontières, il y a un nombre croissant d'indépendants, d'auditeurs ou de consultants, en particulier des personnes qui quittent le marché de l'emploi suisse pour lancer une activité libérale de ce côté-ci de la frontière, qui travaillent souvent à domicile mais qui cherchent un lieu professionnel, même temporaire, pour s'installer, décrit Catherine Gouttefarde, chargée du développement économique à Saint-Louis Agglomération. L'industrie se développe dans notre secteur, et la principale préoccupation à laquelle elle est confrontée, est de s'entourer de prestataires de service dans tous les domaines. Or ces derniers ne trouvent pas d'immobilier d'entreprise pour s'implanter parce que le marché privé est trop cher ou que tout simplement, il n'y a pas assez d'offres. »

Ces indépendants, startupers et autres jeunes pousses prometteuses ne pourront pas tout accomplir à domicile entre la poire et le fromage, et recherchent des espaces de travail de petite taille, le plus souvent limités à un bureau connecté, pour des usages ponctuels ou réguliers, et pour répondre à des besoins en flexibilité qui deviennent de plus en plus la norme. « Ils ont également besoin de lieux pour se rencontrer. Ces entrepreneurs peuvent se retrouver isolés, et ont donc besoin de lieux pour échanger avec leurs pairs, à condition de veiller à ce qu'il y ait une diversité d'activités et donc de profils. Il y a une demande de plus en plus forte », poursuit Catherine Gouttefarde.

La pépinière d'entreprises de Saint-Louis Agglomération, installée dans la zone d'activité de Schlierbach, fonctionne depuis six ans, et héberge actuellement 12 entreprises dans toutes activités : de l'expertise-comptable à la recherche nucléaire... Ces entreprises y sont installées à demeure, pour une période supérieure à 12 mois, certaines sont présentes depuis le début. Elles ont toutes moins de quatre années d'existence lors de leur installation dans la pépinière.

Pour autant, celle-ci ne cible pas les indépendants qui ont des besoins ponctuels et modestes en immobilier d'entreprise. Raison pour laquelle Saint-Louis Agglomération investit 200 000EUR dans un espace de coworking de 30² et six postes accolés à la pépinière, et qui sera achevé au mois de mai.

L'agglomération vise sur un renforcement de l'immobilier d'entreprise tous azimuts. Ainsi, à la pépinière et à son espace coworking, devrait venir se greffer un type d'immobilier, l'hôtel d'entreprise, qui pourrait se concrétiser à Schlierbach même, mais également à Saint-Louis, dans le futur quartier d'affaires Euro3lys. Chacun correspond à une étape particulière du développement de l'entreprise, et représentera un soutien non négligeable via l'offre tertiaire, apporté au développement industriel.
Jean-François OTT (Lire également page 40)

(Lire également page 40)