Bas-Rhin : les signalements au fichier terroriste en baisse

Publié dans le panorama le Lundi 11 février 2019 à 06:23:40

© L'alsace, Lundi le 11 Février 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF
Bas-Rhin : les signalements au fichier terroriste en baisse
 

 
Le préfet du Grand Est et du Bas-Rhin, Jean-Luc Marx, a présidé ce vendredi le comité départemental de lutte contre la radicalisation, en présence de nombreux élus, du procureur de la République et de la rectrice d'Académie. Ce comité a pour objectifs la détection des cas, l'accompagnement des mineurs et la prévention.

Il ressort de cette réunion que le nombre des signalements inscrits au fichier antiterroriste pour le Bas-Rhin a sensiblement diminué en un an, passant de 450 à 190. Toutefois, le préfet note que le niveau de la menace n'a pas baissé, ainsi que l'a démontré l'attentat du marché de Noël de Strasbourg, qui a fait cinq morts le 11 décembre. Les orientations générales du comité départemental de lutte contre la radicalisation portent sur plusieurs axes : affirmation des valeurs républicaines, lutte contre le complotisme, contre l'absentéisme scolaire et les scolarisations « clandestines », lutte contre les phénomènes communautaires et identitaires... Les services de la protection maternelle infantile et de pédopsychiatrie, de l'aide sociale à l'enfance et de la protection judiciaire de la jeunesse sont mis à contribution.

L'objectif, rappelle le préfet, est de « lutter contre tout ce qui peut conduire vers la radicalisation ».